AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Enfers & Damnation
Une nouvelle intrigue : Une maladie, un virus, bien étrange ravage la communautés des vampires.
Fièvre, Hallucinations, Vomissements, Coma, Soif de Sang, Sautes d'Humeurs, ... sont au Rendez-vous.

Nous avons une surpopulation de vampires ~ Tentez de favoriser les humains, ou bien la Damnés Ahmès & Akai Yume

Partagez | 
 

 Beautiful || Ketsia & Eléonore ||

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazumi K. Kuroshini
Mamzelle Fantôme ||Black Death
avatar

Messages : 245
Age : 25

MessageSujet: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 8 Nov - 11:13

{ Just one look into your eyes... One look and I'm crying }


    Le bruit de l’eau qui tombe, assourdissant. Les oiseaux de nuits qui hululent dans le silence nocturne, troublant la paix harmonieuse du reste de la faune. La brise qui souffle, faisant plier les branches, gémir les arbres, tomber les feuilles or et rouges.
    Un corps étendu au fond de l’eau, le visage tranquille d’un dormeur qui ne respire pas, ses paupières closes dans l’eau brulante de la source. On ne sait s’il vit, on ne sait s’il meurt. Ou s’il est trop tard dans le second cas pour le sauver. Nulle trace de blessure sur sa peau parfaite, sans aucune impureté, délicate et blanche comme la neige qui tomberait bientôt, lorsque l’hiver serait là. Il n’y a que ses lèvres rouges et ses cheveux sombres, flottant autour de son visage comme une auréole noire, de mauvaise augure, pour trahir la blancheur et la pureté de cet être.
    Mais là où il se trouvait, à une heure aussi tardive, personne ne le verrait. Personne ne s’inquiéterait aussi de sa disparition. Oui, il n’y aurait pas un seul être pour troubler son repos éternel…


    Le vent soufflait dans les hautes herbes, laissant les brins couleur émeraude se balancer de droite et de gauche, céder sous la caresse violente, se cognant les uns contre les autres sans douceur et sans jamais se briser, ployant sous la force de l’air. Un bruit de gorge, profond et sourd alors que cette même verdure chatouillait le ventre de la bête. Ses grosses pattes claires se posaient avec grâce entre les brins, son corps parsemé de taches sombres se mouvait doucement, ondulait souplement. Aucun autre bruit n’avait trahi sa présence. La panthère, noble animal sauvage, faisait patte de velours sur le sol taquin qui ne cessait de caresser sa fourrure. Comme si la nature avait voulu lui rendre grâce pour la majesté dont elle faisait preuve et qu’elle offrait à la vue du plus attentif des prédateurs. Mais, en ce lieu et en cette heure, qui aurait pu venir la chasser ?
    Ainsi se sentait-elle invisible, se sentait-elle invincible, la mignonne, si féline. Il n’y avait que ces yeux, d’un vert clair étonnant, dans lesquels la lune miroitait qui pouvaient la trahir. Mais elle était bien assez habile pour que cela ne se passe pas ainsi. De plus, elle n’était pas seule…
    Non, plutôt fallait-il dire qu’à l’intérieur de ce corps, il n’y avait pas qu’une âme… Il y en avait deux. Et elles cohabitaient, l’une se faisant petite, observatrice, laissant l’autre guider le corps du fauve comme elle avait l’habitude de le faire. Un vampire et sa bête dans une étreinte confiante. Sans qu’aucun lien ne le rattache encore à son autre corps, le vrai, celui qui reposait au fond du bassin, à la source chaude…
    Il avait le ventre pleins, ce gracieux animal, il revenait de la chasse et encore, sa langue passait sur ses babines, faisant frémir ses longues moustaches sensibles, l’odeur du sang emplissant encore ses narines. Puis le vent lui porta une odeur connue, celle d’un autre fauve, bien plus gros et bien plus vieux. Avec lequel elle s’entendait bien. Alors, plutôt que de regagner l’onde ardente de la cascade, elle changea de direction, guidée par le vent, se dirigeant vers le grand tigre blanc, des envies de jeux l’étreignant soudainement.
    Elle avait changé d’allure, avait troqué son pas élégant pour un galop souple, élastique. Son corps s’étendait de tout son long sur un temps et elle donnait l’impression de voler parmi les herbes hautes qui la cachaient pourtant entièrement quelques secondes auparavant.
    Et puis, soudain, elle s’arrêta, freinant de ses quatre pattes, un râle profond s’échappant de sa gorge alors qu’elle s’aplatissait dans l’herbe s’y cachait. Le vent venait contre elle, cachait sa présence en faisant fuir son odeur ailleurs. Mais il lui avait porté les effluves d’un autre prédateur, une odeur inconnue, puissante, sauvage et fière. Etrangère. La curiosité dut à son jeune âge lui souffla de continuer alors que la seconde présence en elle semblait s’éveiller.
    « Continuons vers Ketsia » lui disait-elle.
    Mais au fond, toutes deux savaient qu’elles finiraient par tomber sur la première comme sur la seconde odeur. Alors le fauve se redressa. Il s’étira. Puis il repris sa course au petit trot, ses muscles roulant sous sa fourrure ocre, tachetée de grandes auréoles sombres. Bientôt, ils se rencontreraient tous.


{ Just one touch and I'm on fire... One touch and I'm crying }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://williie.skyblog.com
Eléonore McFear

avatar

Messages : 23
Age : 26

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 8 Nov - 18:43

Les vents de la nuit créaient une douce mélodie dans les hauts feuillages des arbres et faisaient danser les lueurs de la lune sur le long pelage soyeux de l’animal qui se trouvait là…
L’oreille et l’œil aux aguets, la louve plus blanche que la neige écoutait la symphonie nocturne des oiseaux et du vent… Ses pattes, longues et fines, frôlaient les sols de mousse de la forêt. Seules les traces de ses pattes indiquaient qu’elle était passée dans ce coin…
Elle ne cherchait rien en particulier, juste à se promener… S’évader un peu du monde au quel elle appartenait… Elle arrêta sa balade, tendant vers la lune son long museau, humant l’air de la nuit, la fraîcheur des arbres… Elle se raidit soudain, sous l’effet de se qu’elle venait de sentir… Un félin, un très gros félin…
Sous l’apparence du noble canidé, se trouvait une créature bien plus étrange et bien plus sanguinaire…
Longs cheveux blonds, traits fins, le nez discret, le corps svelte et les mêmes yeux vert émeraude que sous sa forme de loup… La jeune vampire jugea plus prudent de continuer dans la direction opposée, n’étant pas en état de s’attaquer à quoi que se soit…
Eléonore n’entendait plus les sons qu’elle aimait temps lors de ses promenades nocturnes… Seuls les battements de son cœur parvenaient à ses oreilles… Tant de créatures aussi distinctes soient-elles se trouvaient dans ces bois la nuit… Et elle s’était frottée à trop gros depuis quelques jours que pour se permettre de se risquer à un fauve quelconque…
La nuit précédente, elle s’était battue avec un autre vampire, plus grand, plus âgé et plus fort… Elle en ressentait encore certaines douleurs, mais peut lui importait, ce qui la tracassait plus c’est que l’issue du combat était incertaine. Il n’y avait eu ni gagnant, ni perdant. Seulement une horde de villageois qui avait découvert le corps sans vie d’une jeune femme…
Elle repensait à tout cela, tout en avançant de son pas de balade… Ses yeux posés tantôt sur la lune d’argent, tantôt sur le sol… Lorsque ceux-ci s’arrêtèrent sur autre chose…
Combien de félins tels que celui-ci pouvait bien se balader dans cette forêt ?
Une panthère se trouvait là… Face à elle… Magnifique et imposante…
Elle aurait du partir… Mais ses pattes ne répondaient plus… Ses yeux luisaient de fascination pour cette étrange créature qui semblait plus que cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Aliceinthedark.skyblog.com
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Mar 17 Nov - 19:30


Les Péchés Capitaux
...........................................La Paresse.


    Le vent sauvage de Novembre. Il court, il court, et il plonge. Plonger. Il s'engouffre... Il se faufile entre ces petits êtres tantôt long, tantôt court. Il se faufilent et les fait courber sous sa volonté. Volonté Suprême. Le vent tourne autant de fois qui le voudra... Il vous possède, il te noies... Pour la dernière fois.
    Entendez-vous le ? Ce Dieu Suprême ? Ce vent sauvage et taquin ? Non ? Continuons... Ne le sentez-vous donc pas sur votre peau ? Voyeur et pervers, il se glisse contre votre corps, se faufile sous votre haut, et en profite largement, pleinement, oh oui croyez-vous, de vous à moi. Mais pouvons-nous lui en vouloir de susciter pareil plaisir, pareil frisson à son simple contact ? Son souffle contre notre corps, au creux de notre oreille. Oh oui mon dieu. Laissons-nous nous emporter par ce violent, ce bougre, ce vilain et vicieux Dieu, qui touche, han il te touche et nous goûte sans se lasser. Allongeons-nous dans l'herbe, taisez-vous. Oui, je vous l'ordonne, fermez-les yeux. Voilà qu'il vous touche de nouveau, l'air s'engouffrant sous votre haut, qui se soulève. Sa main invisible se glisse sur votre bas-ventre, votre ventre, vos côtes, votre torse, et enfin vos épaules. Frisson. Qui dévale l'échine. Chaire de poule. Délicieuse chaire de poule. Plus rien à faire, juste s'abandonner à ses envies perverses et suaves, qui traduit par les mouvements de l'herbe. Et puis, il finit par glisser contre votre gorge. Vous pencher la tête un peu, et gémissement qui s'extirpe de votre gorge, de votre corps. N'avez-vous pas honte ? Non ? ... Tant mieux pour vous.
    La Paresse absolue. Ne pas bouger. Ne pas respirer - ou seulement de temps en temps pour engouffrer l'air frais de la Nature Sublime dans son corps. Et dans son cœur. Et ainsi ne plus faire qu'un, et atteindre la fusion Suprême de tout être inexistant. Atteindre le paroxysme d'un plaisir imaginaire et omniprésent, dans l'orgasme de Dieu. Grrraouh. Dit-elle. La bête. L'énorme et majestueuse créature. Allongée dans l'herbe, remplaçant soudainement la silhouette haute de cet homme tantôt allongé dans l'herbe, qui lentement... S'était redressé. Et rapidement le vent s'était mis à venir vers lui, l'entourant, le cœur d'un tourbillon. Et petit à petit, délice pour les yeux, ce vent se transforma en lumière, et cette lumière en fin voile opaque et pourtant blanc, brillant. Qui partait de sa cheville, et finissait dans les airs au-dessus de sa tête : dans une danse sensuelle. Et puis ce voile s'estompa après s'être élargie, et une patte, une crinière, une seconde patte, puis tout un corps qui s'extirpe. Un pelage blanc. Rayé de noir. Des diamants bleus clairs qui luisaient. La nuit, le jour. Peu importait ... Ce tigre blanc se baladait dans la Nature, à présent sienne. Il était le roi. De L'Univers, de ce champs.

    Ne rien comprendre. Ses pattes qui foulaient la terre, silencieusement, juste une ombre furtive. Pas de respiration sifflante ni rauque, rien. Pas un cœur qui bat. Juste le vent qui souffle, l’eau qui frappe… L’eau ? Oui. Le Tigre se rapprochait des sources d’eau chaude. Ou pas. Il bifurquait. Abandonné à son esprit animal, endormant soudainement son aura de vampire, il n’était plus qu’animal et rien d’autre.

    Il ne sentait pas les auras des deux autres. Qu’en avait-il à faire ? Après tout, lorsqu’il n’est question que d’une liberté paresseuse, oublier et ne rien faire est ce qui a de mieux. L’animal s’allongea prêt d’un arbre, le corps dissimulé par les très hautes herbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi K. Kuroshini
Mamzelle Fantôme ||Black Death
avatar

Messages : 245
Age : 25

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 29 Nov - 11:32

    La panthère était figée, droite, et ses yeux luisant de fauve, à la pupille fine, à l’iris brillant, fixaient avec une intensité et un intérêt curieux le beau loup blanc qui se tenait un peu plus loin. Les fauves et les chiens n’avaient pas été crées pour s’entendre, malheureusement ; pourtant, il n’y avait rien dans le regard, dans l’attitude du félin qui pouvait donner une raison au canin d’être sur ses gardes. Le léopard – parce qu’au fond, panthère n’était qu’un terme générique pour désigner tous les félins se rapprochant de son espèce – était étrangement calme, serein, paisible. Mais il y avait au fond de ses yeux, une lueur malicieuse, une envie de jouer. Pourquoi pourrait-elle jouer avec le gros tigre blanc et pas avec ce loup à la musculature inférieure ? Certes, elle n’était pas grande, à peine plus petite que lui mais une certaine puissance ce dégageait d’elle. Tout en elle transpirait l’animal, bien que la présence vampirique, au fond de sa conscience, venait de s’éveiller légèrement, comme préoccuper par quelque chose. Un sang pur se doit de reconnaître ses pairs après tout et ce loup ne lui semblait pas si animal que ça. Mais il ne dit rien, laissa Seika n’en faire qu’à sa tête et s’approcher du bel animal blanc, avec lenteur et grâce. Le fauve s’arrêta à quelques mètres à peine, huma l’air puis soupira. Le vent avait tourné, n’était plus contre lui, ce traitre portait à présent son odeur, ses effluves à ce loup vampirique. Mais qu’importait, à présent, qu’ils se voyaient ?! Rien. Oui rien. Rien que son instinct qui lui soufflait que sa place n’était pas ici.

    Une oreille ronde qui se tourne, qui écoute le vent capricieux ; l’autre, toujours dressée, qui reste attentive au canidé.
    Et puis, soudainement, elle fait un bon de côté, son attention déviée par une seconde présence : le tigre. Oui, l’odeur du tigre était revenue hanter ses narines, la rendant joyeuse. Elle voulait le voir, bondir et le surprendre, jouer er rouler dans l’herbe de nouveau. Seika était une toute jeune panthère, et le jeu était encore ancré profondément dans ses envies. Au loup, elle adressa un nouveau regard, se détournant lentement dans l’a direction qui l’intéressait.
    Une invitation à la suivre, si lui aussi désirait jouer. Elle fit quelques pas lents puis, elle se faufila plus rapidement dans les herbes hautes, suivant les effluves sucrées portées par la brise.
    Au-dessus de sa tête, la déesse nocturne brillait à peine mais elle n’avait pas le temps de s’y intéresser. Trouver le tigre, elle ne voulait que ça. Et elle ne vérifiait pas spécialement que le loup la suivait. Au fond, lui aussi était un animal libre. Libre de ses choix, libre de ses pas, de ses pensées, de ses proies… Oui il était libre de tout. Ils étaient libres de tout.

    Ainsi le félin, gracieux et pourtant pesant, ne cherchait pas à cacher sa présence, se faufilant juste dans les herbes hautes, plus hautes que lui et qui chatouillait son corps au passage, lui provoquant des frissons nerveux.
    Les minutes passaient, lente course du temps et la lune poursuivait sa course elle-aussi, dans le ciel étoilé sans qu’il ne s’en soucie. L’odeur était plus forte à mesure qu’il approchait, s’arrangeant pour que le vent la lui porte toujours. Et bientôt, Seika vit les traces de ses grandes pattes. Impossible de se tromper quant à leur propriétaire. Elle ralentit sa course, suivit les empreintes, jusqu’à apercevoir un cours instant, dans le tourbillon des herbes, à l’ombre d’un grand arbre, un éclair blanc et noir. Elle se tapit alors, avançant en rampant, sans un bruit, jusqu’à être assez proche. Alors seulement, elle bondit sur le grand félin, curieuse de voir sa réaction, sachant pertinemment que si elle arrivait à le surprendre, celle-ci pouvait s’avérer violente.
    Tant pis, ce qui était fait, était fait.
    Et le loup blanc, au final, l’avait-il suivit ? Ou avait-il préféré continuer seul sa promenade nocturne. Au fond, elle, Seika entendit Kazu penser qu’il irait retrouvé le canidé plus tard au final, s’il n’avait pas suivit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://williie.skyblog.com
Eléonore McFear

avatar

Messages : 23
Age : 26

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Mar 1 Déc - 22:49

Alors que la nuit prendrait tantôt son envol pour laisser sa place au jour... Comme l'hiver s'éteint à l'arrivée du printemps...
Combat éternel et insassiable, du noir et du blanc, du Soleil et de la Lune... La chaleur lumineuse l'emportait chaque matin sur la fraîcheur argentée...


La louve blanche plonga ses yeux dans ceux du félin, ennemis par nature, elle n'éprouvait cepandant aucune animosité envers celui-ci... Ainsi qu'elle se demandait s'il valait mieux partir et ne prendre aucun risque comme le ferait le loup, ou suivre ses instincts et s'approcher comme le ferait le vampire, elle observa plus attentivement encore l'animal.
L'arrondi délicat de l'oreille, le dessin des yeux,... Mais surtout les traits de pinceau déposés sur son corps au pelage fascinant...
N'importe qui serait parti en courant, peut-être même hurlerait-il, mais elle n'était pas n'importe qui. Et cette panthère, ce léopard, ce félin magnifique et malicieux, devait être loin du statut d'animal... Il était plus, elle le sentait... Ses yeux, son coprs, étaient celui de l'animal, certes. Mais son regard... Son regard était tout autre...
Les oreilles plaquées en arrière, les babines légèrement retroussées, elle était entre la mise en garde et la surprise... Ses crocs blancs, bien que légèrement teintés de rouges reflétaient le peu de lumière présente. Ce qui soulignait encore la position défensive de la louve. Les pattes bien plantées sur le sol, le corps penché vers l'avant, elle semblait prête à bondir dès que l'occasion se présenterait.
Alors que la jeune femme s'apprêtait à prendre la décision de s'approcher, le félin huma une odeur dans l'air et partit d'un bond dans les hautes herbes...
Un grondement sourd, comme contrarié et surpris à la fois, monta dans sa gorge, devenant grognement d'agacement...
"Mais qu'est-ce que cela signifie? Est-ce une sorte d'appel à un quelconque jeu qui m'est inconnu? Ou n'a-t-il simplement point envie de ma compagnie, si légère fut-elle?"
A peine fut-elle sortie de ses réflections, qu'elle s'élanca à sa suite... Les herbes folles faisaient danser des ombres noires sur le pelage miroitant la lueur nocture, ses muscles se tendaient et se détendaient à mesure de sa course...
L'animal courrait vite, mais la louve était dans son sillage, il ne la distancerait pas. Les battements du coeur résonnait harmonieusement avec son souffle chaud, ses empreintes s'imprimaient dans la terre meuble au contact des pattes sur le sol...
Elle n'était pas très patiente, de plus sa curiosité la poussait très souvent à ce genre de situations, la course commencait à devenir rageante au plus au point pour la jeune vampire, quand allait-elle donc découvrir qui était-il? Question qu'elle jugea inopportune, puisqu'elle n'aurait pas la réponse de suite, peut-être même ne l'aurait-elle pas du tout...
"Mais où, diable, va-t-il donc? Il compte me faire courir ainsi longtemps?"

Elle s'arrêta soudainement, L'animal venait de bondir... Vers un autre félin, qui plus est, elle ne pu cependant le nié, ils étaient magnifiques tout deux... Les douces tâches de l'un tranchaient avec les rayures de l'autre... Elle se tapit dans les herbes, couchée sur le sol... De la, elle pourra les observer mais elle ne savait s'ils la trouveraient grâce à son odeur ou non...
Une panthère et un tigre blanc... Elle ne savait où elle se retrouvait à l'instant, mais il était à craindre qu'elle ne soit pas au bon endroit au bon moment...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Aliceinthedark.skyblog.com
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 3 Jan - 17:40

Malheureusement, il l'avait entendu. Et sentit, puisque le vent avait changé de direction lui apportant leurs odeurs sauvages.
Il avait feinté l’illusion de ne pas l’avoir entendu, et encore moins sentit arrivé, et d’avoir pu comprendre l’idée du félin avant même qu’il ne le fasse.

Alors que l’animal tacheté venait de s’élever pour fendre l’air d’une grâce impartiale, mais il était trop tard, dans les airs, puis qu’elle puisse se raviser, esquisser un mouvement de recul, ou bien changer de trajectoire : tout bonne parce qu’elle n’était que dans les airs, et non plus sur cette terre inondée d’herbe.

L’animal, ce félin rayé de noir et de blanc, se redressa au bon moment. Il tournait sa tête et redressa la tête. Bandant les muscles de son corps, interceptant le saut de l’autre bête pour refermer ses crocs autour de gorge de Seika. Non pas pour lui faire mal, ni pour lui exploser les cervicales ou lui déchiqueté la peau et les nerfs, ainsi que les os qui résidaient là. Non, juste pour l’attraper, la taquiner, alors qu’avec leurs deux élans, ils roulèrent un peu plus loin. Le plus gros ne lâcha pas, et resserra son emprise, alors qu’il prit le dessus, se redressant. Ses pattes se posant sur le sol, faisant plier sous son poids les fins brins d’herbes.

Le tout avait été ponctué d’un son – bien que pourtant pas si fort que ça – rauque et puissant, à en faire trembler les feuilles, et les animaux les plus frêles et peureux. Un grondement guttural, qui sortait d’entre ses crocs. Crocs qui lâchèrent doucement le gorge de l’animal, en donnant un petit cou de museau sur celui du félin plus fin. Tout ceci n’était qu’amical, bien que rappelant avec malice le rappel de force le plus normal qui soit dans la communauté des animaux… Ou même des vampires.

Puis le vent souffla encore.
Le félin au pelage dominant neige, tourna tête vers l’autre animal qui se tapissait dans les hautes herbes. Il le sentait et le voyait à présent. Ce genre d’animal sauvage et qui en tirait une présence qu’un peu plus mortellement envoûtante. Et pourtant, si frêle et petite face à lui. Mais il n’avait apparemment pas l’intention d’offenser, et à en juger les pensées de la panthère, il comprit que ce n’était qu’un jeu. Et non pas celui pour se nourrir.

Le tigre re-tourna s’affaler au pied de l’arbre, après avoir regarder un instant le loup, puis la panthère. Drôle de binôme.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi K. Kuroshini
Mamzelle Fantôme ||Black Death
avatar

Messages : 245
Age : 25

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 3 Jan - 20:20

Le vent, ce traître, avait tourné avant qu’il ne prenne son élan pour surprendre son ami à rayure ; vil, infâme et perfide traître ! Voilà ce que se disait Seika alors qu’elle voyait arriver en face la masse énorme. Deux corps souples qui s’entrechoquent, tombent ensemble et roule un peu dans l’herbe, fourrures clairs mêlées l’une à l’autre dans l’amas de leurs corps. Pattes qui s’agitent et puis soudainement, l’un qui prend le dessus sur l’autre.
Dommage, elle avait loupé son coup ; et à présent, le gros fauve avait largement le dessus sur elle, pinçant sa gorge. De loin, on aurait pu penser à un combat des plus violents, à la mort imminente de la belle panthère dorée alors qu’en réalité il n’y avait rien de tout cela dans leur relation. Ce n’était qu’un jeu, bestial il fallait bien l’avouer mais tout ceci ne rimait qu’avec : jouer. Et le loup non plus ne devait pas se méprendre mais pour lui, ce devait être différent car il était proche d’eux, il pouvait donc voir que les crocs du tigre n’avait pas entaillé le cuir épais du deuxième félin. Le magnifique fauve blanc devait être deux fois plus grand et peser deux fois plus lourd que le jeune léopard entre ses crocs. Mais qu’importait à celle-ci, tant qu’elle pouvait s’amuser avec lui ?! Totalement inconsciente, il fallait bien l’avouer quand même, elle se laissait malmener quelque peu, ne se débattant que faiblement, prudente quant aux crocs de son compagnon ; sait-on jamais, un faux mouvement et pffiuu ! plus de Seika ! Et cette chose là ne devait pas arriver, alors, sa résistance restait effectivement minime jusqu’à ce qu’il sente les longues dents relâcher la pression et qu’un museau plus gros que le sien vint s’y presser doucement.

Un court instant, leurs souffles furent mêlés puis le tigre retourna s’affaler dans l’herbe, les observant tour à tour, elle et le loup. Elle-même se tourna vers Eléonore, regardant l’être canin sans crainte et sans animosité. C’était une fois encore une invitation au jeu. Peu lui importait qu’il ne soit pas des leurs, il ne leur était pas hostile, il pouvait donc participer. Et puis il dégageait cette présence vampirique qu’elle avait tant côtoyer et qu’elle côtoyait tant encore aux côtés de Kazumi.
Le jeune homme au fond de son esprit ne disait rien, se contentait de se laisser aller, lui-aussi, à la paresse mais à sa manière. Son corps reposant au fond de l’eau chaude n’aurait pas le temps de s’abîmer, n’aurait pas le temps d’être découvert non plus, avant qu’il ne le réintègre.
Mais en attendant, il laissa Seika grogner un court instant puis aller se positionner à côté du tigre, lui mordillant l’oreille comme l’aurait fait l’un de ses tigrons, par jeu encore une fois, posant l’une de ses pattes massives – mais paraissant si frêle par rapport à celle du gros félin blanc – sur l’épaule de celui-ci comme pour dire « ah ah ! Maintenant c’est moi qui suit au-dessus ! » tout en sachant qu’avec un simple mouvement rapide, il pourrait se débarrasser d’elle, l’envoyer valser un peu plus loin, et sans utiliser un centième de sa force prodigieuse. Mais bon, c’était le plaisir de la bagarre, le taquiner un peu avant qu’il ne réagisse, se faire plaisir à lui être, ne serait-ce qu’une fraction de seconde, supérieure, le dominant de toute sa faible stature… Et ses petites oreilles rondes étaient orientées vers le loup, attentif à ce qu’il faisait. Elle l’avait invité et pourtant, il n’était toujours pas là. Ce n’était pas drôle.
Elle mordilla encore un peu l’oreille blanche, puis elle posa la patte sur son nez, pressa un très court instant avant de se sauver d’un bond sur le côté, de se rouler dans l’herbe en émettant une sorte de ronronnement satisfait, puis de se relever dans le même temps, frémissant, secouant sa belle fourrure parsemée de taches.
Elle observa le loup encore une fois, silencieuse. Puis la présence en elle s’éveilla plus ouvertement, empiétant un court instant sur ses envies. Un murmure dans son esprit, qu’elle seule pouvait entendre puis elle s’étira en soupirant, la présence se rendormant. Alors elle se tourna vers le loup, s’en approcha doucement, dessina un cercle autour de lui, puis, soudainement, elle prit son élan et lui bondit doucement.

Le jeu, encore, mais avec un ami différent. Un ami qui ne la connaissait pas. Un ami qui risquait d’être surpris et de mordre pour de vrai. Mais c’était un risque à prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://williie.skyblog.com
Eléonore McFear

avatar

Messages : 23
Age : 26

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Lun 11 Jan - 10:42

Souffle du vent sur son pelage immaculé...
Fourrure frémissante comme celle des loups de l'Arctique...
Envie de courir, de ne plus être seule...
Idées d'un loup loin de sa meute... Ou d'une vampire restée solitaire trop longtemps...


Eléonore observa le jeu des deux félins, oui, un jeu, elle l'avait bien compris. Cela se voyait, les crocs ne se refermaient totalement sur la peau de l'autre... Si elle avait été sous son apparence vampirique en ce moment, elle aurait eu un léger petit sourire amusé...

"Deux gamins qui jouent... Comme c'est mignon..."

Elle vit la panthère, joueuse, mordiller le grand tigre blanc... Façon simple d'inviter au jeu. Le félin la regardait, presque avec insistance. Eléonore savait qu'ils la voyait tout deux très bien, son manteau blanc et ses yeux émeraude étaient loins d'être discrets. De plus, elle ne se cachait pas, elle respectait simplement les règles de bonne conduite. Ne pas déranger deux amis félins qui jouent... Trop "humaine" que pour être loup? Non, juste prudente...

La jeune panthère voulait-elle l'inviter à se joindre à eux? Sans être sur de rien, la louve n'avait pas bougé.

"Je me demande ce qu'elle me veut, elle n'a pas l'air hostile, simplement joueuse..."

Mais elle fut interrompue dans ses pensées par un mouvement. Avec la rapidité de l'éclair, le léopard avait bondit dans sa direction. La louve bondit de côté, surprise.

"Mais qu'est ce qui lui prend? Un jeu? Avec moi?"

A peine ses longues pattes fines avaient elles touché le sol à nouveau, qu'elle bondit à son tour. Vers le félin cette fois. Eléonore aimait jouer, et l'air taquin de celui-ci avait aiguisé son envie. Ses crocs et ses longues canines frôlèrent la peau du joueur... Elle émit un grondement sourd, qui était monté de sa poitrine... Ce n'était cependant pas mauvais, juste la signification qu'elle avait compris les intentions du félin, et qu'elle acceptait, de bonne grâce, son invitation à jouer.

Le jeu était une méthode pour entretenir la forme et la vitesse d'attaque. Rien de mieux pour chasser après...

Elle grondait encore légèrement...

"Moi qui pensais rester seule pour toujours... Peut-être ai-je trouvé en eux des amis? Mais ne t'emballe pas trop, Eléonore... Profite de l'instant présent..."

Elle bondit à nouveau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Aliceinthedark.skyblog.com
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Sam 30 Jan - 17:21

La taquine panthère lui mordillait l'une de ses oreilles. Laissant son museau posé sur le sol, ce ne fut qu'en sentant une présent sur le haut d'un de ses membre antérieur que le massif animal releva la tête. Posant ses yeux bleus clairs sur sa consœur, en grognant légèrement puis il expira fortement en secouant un peu la tête au contact de sa patte sur son museau. Il retroussa les babines, dévoilant ses magnifiques gros crocs tellement saillant jonchés sur sa mâchoire que trop puissante...

Le tigre, Aliséa, ne dit rien laissant son amie s'éloigner en roulant par terre. Le tigre, lui se redressa un peu pour s'étirer~ Puis il se rellongea, observant tel l'entité paternel les deux plus jeunes s'amuser et se chamailler.
Les feintes, et les tactiques de la panthère il les connaissait sur le bout des griffes, et pouvait même entendre ses pensées grâce à son don. C'est pourquoi il concentrait la plus grande partie de cette partie minime d'attention à ce jeu, sur la louve. Observant ses mouvements et sa manière de faire tout simplement.
Ses mouvements étaient bien trop rapide et précis, il était certain que c'était une vampire. Et puis son aura ne manquait pas, pour émergeait de son corps frêle et blanc.

La paresse et l'ennuie revint après quelques courtes minutes qui étaient ponctuées de grondements appartenant des deux animaux. Aliséa s'était relaissé allez dans l'herbe, fermant les yeux. Le vent soufflait plus fort à présent, venant secouer leurs pelages. Uni, rayés ou même tacheté. Le blanc et noir se souleva lentement, mais d'une grâce et d'une souplesse féline, royale. Une démarque menaçante et lente, qui laissait le temps aux effluves de son parfum glacial à s’étaler aux environs. Qui laissait le temps à son aura magnétique et déstabilisante à étendre ses griffes et s’emparer des êtres vivants du coin. Qui laissait le temps à votre corps et vos sens de vous habituer à tout cela. Qui laissait le temps à vos yeux de vagabonder sur le corps musclé de l’animal. Qui s’éloignant. Et qui bientôt se mit à se mouvoir plus rapidement, fouler le sol plus rapidement mais étrangement silencieusement.

L’animal s’éloignait, laissant les deux plus jeunes vaquer à leurs occupations enfantines et de jeux. Peut-être que Kazumi voyait en cette louve comme une future disciple de son clan. Ce qui était fort probable, et si Ketsia l’envisageait, Aliséa préférait s’éloigner pour ne pas être spectateur de cela. Pour se rendre compte combien il regrettait son ancien régime alimentaire.

Il laissait son instinct le guider, quand l’odeur d’un autre animal vint flatter son odorat. Il n’en dit rien, et accéléra un peu, devenant une ombre parmi les arbres. Se faufilant de gauche à droite, puis sautant de rocher à des racines. Puis son regard se posa sur un cerf. Ce qui était horrible c’est que les animaux carnivore sentaient meilleur, leurs régime alimentaires se rapprochant du sien. Mais la plupart des carnivores qu’il rencontrait, outre les reptiles, n’étaient que des félins. Alors il devait se contenter de cette bassesse.

L’animal, après avoir fureté, bondit, et ne laissa aucune chance à l’autre. Lui sautant à la gorge. Le pincement de tantôt à la gorge de Seika n’était rien comparé à maintenant. Ses crocs saillant tranchèrent sa jugulaire, sa carotide, et brisèrent ses cervicales. Le palpitement du cœur ralentit. Mais ne s’éteignit pas. Le félin lécha le sang qui venait s’infiltrer dans la terre un peu plus tard. Commencer à croquer à pleine bouche cette chaire trop tendre à son gout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi K. Kuroshini
Mamzelle Fantôme ||Black Death
avatar

Messages : 245
Age : 25

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Mar 9 Fév - 17:37

    Dommage, entre ses pattes il n’y eut que le vide puis l’herbe tendre pour lui chatouiller les coussinets ; le loup avait bondit sur le côté, avait échappé à une étreinte avec la jolie créature au pelage fauve. Seika gronda elle aussi d’avoir louper sa proie mais elle savait que celle-ci était bien plus rapide, bien plus agile et adroite que le gibier qu’elle chassait habituellement aussi ne s’en formalisa-t-elle pas.
    De plus, le loup revenait à elle, rapide comme l’éclair, grondant sous le coup du jeu, sa mâchoire puissante frôlant le pelage du léopard qui ne chercha pas à l’esquiver. Quand elle jouait, ne sentant aucune hostilité de la part de ses partenaires, elle ne cherchait pas à les éviter, bien au contraire, elle les attendait de pied ferme pour un corps à corps pour le moins sportif. Elle avait tourné la tête vers l’animal blanc et dans son regard brillait une lueur de défis : elle attendait, attendait que le loup reprenne la partie là où il l’avait laissé ; et bientôt elle vit la louve bondir et elle se tourna légèrement, la bête blanche tombant sur son épaule. Le poids faible mais propulsé fit céder ses membres et elle s’écroula, le félin roulant alors avec le canin dans l’herbe tendre, lançant ses pattes antérieures vers son ventre et sa tête pour la repousser légèrement, jouer, jouer encore. Lorsque les roulades s’arrêtèrent, d’un bond, elle se releva, essaya d’attraper l’une des oreilles du loup comme elle l’avait fait avec le tigre, une patte posée sur le flanc de celui-ci pour le maintenir au sol, dans le jeu toujours.
    Jamais elle ne se serait risquer à lui causer le moindre mal volontairement, elle ne prenait pas la louve pour une ennemie, n’avait donc pas besoin de se montrer méfiante.
    Mais bientôt, l’agréable présence du gros fauve blanc ne se fit plus ressentir et son attention troublé, le loup n’eut pas de difficulté à reprendre avantage sur elle, car elle ne résistait plus, ne cherchait plus à jouer. Zut alors, elle voulait taquiner et le loup et le tigre ! Pas seulement l’un des deux.

    S’agitant soudainement, elle se dégagea, se releva en s’ébrouant puis elle observa la louve, un léger râle s’échappant du fond de sa gorge. Elle se détourna, avançant lentement sur le chemin qu’avait prit le tigre, observant les traces que ses pattes avaient laissées dans la terre sableuse. Elle tourna la tête vers Eléonore, ne voulant pas la laisser seule si soudainement. Elle lui faisait signe de la suivre, avis partagé par la présence vampirique au fond de sa tête, de plus en plus active. Kazumi rechignait, généralement, à imposer ses choix et ses pensées à sa compagne à fourrure mais cette fois, il était vraiment temps d’y aller. Il lui fallait retrouver son enveloppe charnelle au plus vite et faire connaissance, réellement avec la louve.
    Bien sûr, son âme pouvait très bien quitter la panthère et se rendre seul dans son corps malgré la distance ; mais plus la distance était grande, plus grand était le risque de se tromper ou de rester bloquer dans l’espace.
    Aussi la panthère, une fois sur que la louve resterait en sa compagnie se mit-elle à trottiner dans les herbes hautes, dans une direction légèrement différente du tigre, partit précédemment. Et bientôt, les deux prédateurs se trouvèrent prêt de la source d’eau chaude. La panthère n’hésita pas, bondit dans l’eau brûlante et lorsqu’elle remonta à la surface, sortant de l’eau en s’ébrouant, elle fut bientôt suivit par la tête brune et pâle du vampire, ses yeux bleus et froids fixant la louve. Nu et impérial, il sortit de l’eau d’un mouvement gracieux, pas pudique pour deux sous, ses vêtements pliés et maintenu en place au creux d’un arbre par une pierre lourde. Il les récupéra après avoir essoré sa chevelure, rappelant la couleur que possédaient les nuit sans lune, et il se vêtit tranquillement avant de venir passé ses doigts dans le pelage trempé et chaud de sa compagne à fourrure, fixant la louve, attendant visiblement qu’elle reprenne forme « humaine »


    « Je vous souhaite la bienvenue sur mon territoire, Ma Dame »


    Et la panthère s’échappa, fila, vive, à la recherche de l’autre fauve, le désir de jouer et de chasser reprenant vie dans son esprit, délaissant la louve aux bons soins du vampire japonais. Elle n’eut pas à courir longtemps, l’odeur du sang ne tardant pas à happer ses narines, la faisant soupirer d’envie. Alors, curieuse, elle changea de route, légèrement, et trottina sans un bruit jusqu’au tigre, se couchant dans les hautes herbes, avançant en rampant, le vent hurlant autour d’elle, couvrant son souffle et le frémissement de ses moustaches dans les herbes hautes de la plaine
    .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://williie.skyblog.com
Eléonore McFear

avatar

Messages : 23
Age : 26

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Sam 27 Fév - 20:59

Envie de jeux tel le louveteau et ses frères
Besoin de liberté tel la louve solitaire
Yeux d'émeraude rivés sur son partenaire de jeu...


La louve joua encore un peu, roulant dans l'herbe de la plaine et ne refermant jamais totalement ses crocs sur la peau dure de la panthère.
Soudainement, le beau félin se remit debout, l'invitant d'un regard à la suivre. La louve s'ébroua, se campa sur ses pattes longues et fines et suivit le félin. Trottinant derrière lui, comme une ballade agréable.

"Je me demande où il veut m'emmener... Je n'ai rien à perdre de toutes manières. Je vais le suivre, je verrai après..."

Ils arrivèrent dans une clairière, où reposait une source d'eau chaude. Un instant plus tard la panthère y plongeait, sans hésitation, et en ressortit aussitôt...
Eléonore inclina la tête sur le côté, observant le félin et fit un bond en montrant les crocs lorsqu'un homme sortit de l'eau...
Elle se reprit au dernier moment, lorsqu'elle sentit le parfum vampirique qui émanait de lui. Elle s'assit dans l'herbe, bien droite et la tête haute... Le jeune vampire était là, debout, dans toute sa splendeur. L'eau chaude tombait goûte à goûte le long de son corps parfait.
La louve plongea son regard dans le sien et l'invita à le suivre d'un signe de tête... Elle avance dans les bois, jusqu'à une clairière en contrebas. Des vêtements étaient accrochés à une branche, flottant au vent. Eléonore se glissa derrière un buisson, reprit forme vampirique et prit ses vêtements d'une main délicate, bien plus blanche que la plupart de ses congénères...
La jeune femme ressorti d'entres les arbres, ses longs cheveux resplandissant comme le soleil ruissellant dans son dos. Sa peau d'un blanc laiteux comme le marbre, sa robe rouge sang se dessinait sur un corps parfait. Svelte et élancée, des roses de dentelle noire se fondaient sur son ventre et sa poitrine... Le bas de sa robe frollait le sol mousseux de la forêt.

Elle s'avança vers le jeune homme, seuls ses yeux étaient identiques, d'un vert flamboyant et joueur... Eléonore lui adressa un grand sourire de ses dents blanches et s'inclina en une profonde révérence.


" - Merci à vous... Je me nomme Eléonore... Enchantée de faire votre connaissance... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Aliceinthedark.skyblog.com
Kazumi K. Kuroshini
Mamzelle Fantôme ||Black Death
avatar

Messages : 245
Age : 25

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Dim 14 Mar - 11:04

[ pardon, c'est pourri ><" ]

    Un regard intense pour un être de glace et un étrange sourire avenant perdu sur ses lèvres ; il avait croisé le regard de la louve, avait surpris ce léger mouvement de tête et, gracieusement, se déplaçant avec une rapidité et une élégance propre à son clan, propre à… sa « race » comme on le disait si vulgairement autour de lui. En marchant, il n’avait aucun mal à suivre la louve, le vent frôlant le maître sans parvenir à lui tirer le moindre frisson. Avant même d’arriver à la clairière, il avait vu le mouvement coloré des vêtements dans la brise et par une rapide cheminement intellectuel et logique en était vite arrivé à la conclusion que contrairement à lui, la louve possédait beaucoup de pudeur ; en même temps, c’était, si ses déductions étaient justes une femme et la main derrière le buisson, alors que lui-même s’était arrêté au centre de la plaine, ne fit que confirmer ses suppositions. Elle était blanche fine et gracieuse cette main tendue élégamment vers la branche pour attraper les tissus légers. Le rouge de la robe qu’il avait pu apercevoir lui plaisait, cette couleur était agréable pour ses pupille bien qu’il lui préférait, et de loin, le bleu-gris d’un beau ciel orageux. Il regarda la femme sortir d’entre les arbres, se tenant droit dans son kimono de soie sombre aux motifs formant des idéogrammes fantaisistes rappelant les mots « calme », « quiétude » ou encore « honneur » et « courage » et pleins d’autres, trop nombreux pour qu’on puisse tous les citer ici. Il regarda la lady élégante s’approcher de lui sans rien laisser paraître d’autre qu’un visage grave mais tout de même avenant, éclairé par un léger sourire et par ces yeux d’un bleu pur et brillant qui ne quittaient plus ceux de la louve.
    Celle-ci, devenue humaine, s’arrêta bientôt devant lui et lui offrit une révérence après un magnifique sourire. Cela s’annonçait plutôt bien et agréable et déjà, dans l’esprit tordu du japonais, s’acheminaient de nombreuses idées et autres manipulations machiavéliques ; cette caïnite n’avait pas l’air d’appartenir à un clan, du moins pas un de ceux qu’il connaissait – donc tous en fait, ce qui revenait au point de départ – et peut-être qu’en faire un membre des Akai Yume pourrait être une bonne idée. A moins qu’elle ne chercha la solitude, ou encore, qu’elle parcourait le monde sans vouloir s’ancrer quelque part de particulier. Mais, quoi que fut-ce son choix, Kazumi avait bon espoir de pouvoir tenter de la rallier à sa cause ; son pouvoir d’infiltration intellectuel pourrait, pour une fois, lui être un peu utile sans trop lui peser.
    Rapide et extrêmement doux, une fois qu’elle se fut redressé, il attrapa sa main et lui offrit un baisemain d’une extrême finesse, ses lèvres pâles et froides effleurant à peine sa peau tendre avant de dire d’un ton courtois et distingué.


    « Kazumi Kuroshini, maître des lieux. Cette rencontre est un plaisir que je partage également… »

    Il délaissa sa main, la laissa récupérer cette partie d’elle avant de se redresser à son tour et de demander, son sourire semblant plus franc – jeu d’expression qu’on ne soupçonnait pas – l’éclat de ses yeux se ravivant avec malice.

    « Que me vaut l’honneur de voir une si belle fleur perdue en ces terres de conflits ? »


    Pas que les territoires du clan asiatiques soient en proie à une guerre ou à des batailles quelconque mais Kazu savait qu’il y avait, malheureusement, beaucoup trop de Level E chez lui ce qui lui déplaisait fortement, lui qui possédait une véritable aversion, encore plus grande que celle qu’il portait aux humains, pour ces êtres là. Mais bien sûr, ce dégoût resta enfouis au plus profond de lui, il n’en laissa rien paraître, il était hors de question d’affoler la gente demoiselle qui se trouvait devant lui.
    La brise jouait avec ses mèches d’ébènes, rappelant la dense qu’elle effectuait dans les poils humides du fauve qui surveillait le grand tigre blanc un peu plus loin, en train de déguster un véritable festin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://williie.skyblog.com
Eléonore McFear

avatar

Messages : 23
Age : 26

MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   Lun 5 Avr - 17:14

Le partage des sentiments... Entre celui qui te dis de partir loin, très loin et de courir vite... Et celui, plus curieux, qui te dis de t'approcher, pour observer et pour comprendre...

La jeune femme se tenait droite, noble et sobre. Bien qu'elle n'en sache rien, la famille de son père était une de ces familles de haute société anglaise. Prisée, arrogante, antipathique, pour tout dire en quelques mots; pas appréciée du tout. Cependant, elle ne fut élevée que par sa mère, une simple humaine. Mortelle et vulnérable, qui avait malgré elle réussit à séduire un vampire et s'en était sortie vivante... Du moins jusqu'aux dix ans de sa fille...
Un malheureux incident, on n'essaye pas de rendre un vampire végétarien. Son instinct revient toujours à un moment ou à un autre... Et ses crocs grandissant aimèrent à se planter dans la peau tendre...

Elle écouta attentivement les paroles du jeune homme. Il paraissait avenant mais sa méfiance naturelle lui conseillait d'attendre et d'observer.
L'oeil alerte, ses longs sourcils fins légèrement froncés, elle observait Kazumi avec véhémence et respect. Sa beauté et son éducation lui inculquaient de répondre toujours le plus poliment, quoiqu'elle pense de ce que l'on venait de lui dire. Elle pinca pourtant les lèvres lorsqu'il prononça sa dernière phrase et ses yeux se noircirent légèrement.

Elle n'était nullement habituée à être confrontée à d'autres de son "espèce", ainsi, elle se sentait perdue. Parler aux humains était une chose, bien qu'elle se sentit stupide le jour où elle imagina cet animal parler à sa propre nourriture. Cepandant, il fallait les attirer, elle aimait à voir sa proie la fuir, térorisée. Lorsqu'elle comprenait enfin ce qui allait lui arriver... Bien qu'il fusse trop tard dans ce cas... Elle aimait aussi à voir la peur transparaitre dans leur yeux et leurs membres se mettre à trembler...
Rien qu'à s'en souvenir, la jeune femme eut un léger sourire carnassier qui s'était dessiné sur ses lèvres rouges.

Elle recouvra ses esprits, revenant au moment présent. A cette forêt, à ce jeune homme et à ses paroles. Elle parla d'une voix douce et cristalline, bien que lourde de sous entendus.

" - Sachez, mon cher, que la fleur dont vous parlez est une rose, et seules ses pétales ne piquent pas... "

Elle marqua une pause, observant sa robe... Qui avait la douceur des pétales... Avant de reprendre.

" - Pour répondre à votre question, je voyage. A la recherche de mon père, de personnes à croiser, de proies... Je n'ai aucunement l'intention de vous importuner, ni de demeurer longuement en vos terres. "

Elle inclina la tête, lui adressant un sourire. Simple et de circonstance, sans plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Aliceinthedark.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beautiful || Ketsia & Eléonore ||   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beautiful || Ketsia & Eléonore ||
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» beautiful dream
» " Je vais prier Dieu, afin qu'il t'illumine ou pour qu'il t'élimine ! " {Eléonore & Rebecca : Rp à réponse unique}
» Eléonore Weber

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem For A Dream :: •• JAPAN :: ♠ H . O . K . K . A . I . D . O :: ▲ Kamuiwakkayu-no-taki-
Sauter vers: