AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Enfers & Damnation
Une nouvelle intrigue : Une maladie, un virus, bien étrange ravage la communautés des vampires.
Fièvre, Hallucinations, Vomissements, Coma, Soif de Sang, Sautes d'Humeurs, ... sont au Rendez-vous.

Nous avons une surpopulation de vampires ~ Tentez de favoriser les humains, ou bien la Damnés Ahmès & Akai Yume

Partagez | 
 

 [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »

Aller en bas 
AuteurMessage
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »   Lun 26 Oct - 12:42


        Andrews
        Ketsia
        Prince Aliséa
        Europe
        10 038 ans ...



« Chaque Instant te dévore un morceau du Délice...

Une rose. Pure et magnifique. Son odeur si précieusement envoûtante, et une délicate douceur jusqu’alors jamais inégalée. Innocente et pure petite chose frêle, une fleur entre tes doigts. Et pourtant … C’est bien cette même fleur entre tes doigts, qui d’une de ses viles épines s’enfonce lentement dans ta chaire si tendre et délicieuse. Une, deux, trois gouttes de sang perlent à ton doigt… Et c’est le drame.



    Un regard fixe, un sourire narquois. Mystère. C’est ce qui entoure le jeune homme depuis toujours. Une aura puissante et déstabilisante plane autour de lui. Imprenable et insaisissable. Personne ne sait vraiment qui il est, et ce dont il est capable. L’électron libre indépendant de toute une vie. Un papillon voletant de fleurs en fleurs, de pollen en pollen, de partenaire en partenaire. C’est cette substance volatile qui se dépose sur tes lèvres, et peut-être même sur ton corps. Et tu ne l’oublis guère. Ce magnifique magnétisme. Si fort, qu’une fois ayant capté son regard, tu ne désires qu’une chose… Qu’il se rende compte que tu existes. Qu’il te vois à ta juste valeur, qu’il ne te respecte en tant que personne. Mais ce regard qu’il te porte, te pénètre tellement, que tu ne sais que dire une fois le moment venu. Ce regard pourtant, malgré ses paroles froides, te laisse croire bien des choses… Qu’il te veut. Qu’il te désire du plus profond de lui-même. Mais ses yeux, avec ces lueurs-là, il observe tellement de monde avec… Non ? Ne sens-tu pas cette jalousie t’envahir …. ? Être unique à ses yeux… C’est tout ce que tu demandes…
    Et puis il a un de ces sourires… Narquois. Mais si charmeur.
    Cet homme dégage une assurance démesurée. Il a quand même l’air imbus de lui-même non ? Narcissique et égocentrique à souhait… ? Peut-être qui sait ... Et puis, on lui rapelle tellement souvent qu'il est merveilleux pour vos pupilles... Ce mannequin de renommé mondiale, qui tapissent bien des chambres d'adolescentes... D'adolescents ? Peut-être, allez savoir. Ketsia n'est pas réellement égocentrique, et imbus de lui même, mais il aime le faire croire, en plaisantant, en lâchant deux trois remarques dans le style. Bien qu'il accorde assez d'importance à son physique, il fait d'abord ce qu'il veut, et ne viendra qu'ensuite au dernier moment ce que les autres peuvent penser. Ou pas.

    C’est lui qui vient. C’est lui qui charme. C’est lui qui mène la danse avec grâce et délicatesse. Il est délicat et poli. Très courtois. Parfois des phrases incompréhensibles. Un pur gentleman, à cette voix douce et suave, qui te fait frémir de la tête aux pieds. Il ne brusque pas. Mais il traque. Il te traque. Il cherche à te séduire, t'accaparer. Te mettre la main dessus comme si tu n'étais qu'un objet. A ses yeux, tu n'es que ça, un objet de valeur, qui sera mis en orbite pendant plus ou moins longtemps autour de lui. Il aime jouer, il aime ces jeux de séduction. Et son statut de vampire l'avantage sur l'atout physique.

    C’est lui qui fuit. C’est lui qui déchire. C’est lui qui est dominé, avec frustration et haine. Il est maladroit et vulgaire. Très frustré. Parfois des phrases des plus grossière. Un pur idiot. A cette voix sifflante, et éraillée, qui te fait sourire comme un idiot. Il est brusque. Mais il est victime. La tienne.

    Si tu es entreprenant, et puis si tu as la manière et l’art de la langue. Peut-être qu’il sera toujours ainsi, t’échappant d’entre tes doigts, lorsque tu croyais l’avoir réellement saisis, après plusieurs tentatives. Alors que tu croyais enfin avoir gagner, le posséder lui tout entier... Raté. Il sourit, et s'en va. Tu débloques, petit. Il a l'âge d'être le père de ton tout premier ancêtre. Il aime jouer. Il suffit de lui offrir qu’une partie. Ce genre de jeux dangereux, à celui qui sera le plus original. L’impressionner… A celui qui sera le plus original. Voilà la clef, de ce qu’il faut faire pour l’attraper. Tu saisis ?

    La vie n’est qu’un jeu ? Un jeu aux règles compliquées… Un jeu sadique et incertain. Et cet homme si raffiné, cache bien des choses, bien des secrets, plus morbides les uns que les autres.
    Oui, cet homme que tu désires secrètement est sadique. Mais un timide sadique. Car il sait d’où vient ce sadisme, cette envie de faire mal, de faire gémir ses proies, ses partenaires. C’était son instinct, son gène qui diffère de ceux des autres humains. C’est un traqueur. Un prédateur sadique et qui jouis de ta douleur. Et il n’assume pas totalement ce fait, cette seconde partie de lui qui est incontrôlable. D’où sa timidité, sa gêne. Seulement avec l’homme auquel il éprouve un minimum de sentiments. Les coups d’un soir ils peuvent hurler à en crever, il n’en a cure.
    Mais avec le temps, notre cher vampire a su apprivoiser ce sadisme, qui devient l'un de ses plus grands atouts. Mais avec son nouveau régime alimentaire, qui ne lui plaît pas forcément, il se voit obliger de ne pas sauter à la gorge du moindre humain dont l'odeur le fait défaillir...

    Il y a le Chaton. Et le Tigre. Lequel des deux seras-tu apprivoiser ?

    Le chaton timide et craintif. Méfiant, Paranoïaque et sensible ? Ou le tigre, sadique, cruel, gourmand et féroce ?

    Ketsia est une personne tournée vers le domaine artistique. Les arts. L’art est son violon d’Ingres. La peinture, le dessin, le chant, la danse, la guitare, et enfin le piano. Il excelle dans ces domaines précis. Un être délicat et donc raffiné. Il possède une grande connaissance générale. Ketsia aime l’ordre, la discipline et la propreté. Jusqu’à y faire une fixette. Jamais tu ne le verras longtemps dans un bureau où le chaos règne. Maniaque. Perfectionniste. Mais il a aussi des troubles obsessionnels compulsifs. Autrement dit des TOC. Et cela concerne les axes, la symétrie, et surtout les alignements. De plus, vu son statut, le moindre flocon de poussière il le voit, et il se sent obliger de nettoyer. Chez lui, dans son appartement humain, tout est nickel chrome, à en faire pâlir toutes ses reines de nettoyages. Lorsqu'il sort en ville, il évite tout contact avec les surfarces sales. Sa le dégoûte à un point innimaginable ...

    Il est autoritaire. Sa présence sombre impose silence et respect. En réalité, il fait peur. Pas physiquement. Mais ce quelque chose qui dégage de lui, cette manie de vouloir tout contrôler font que votre instinct de survie s’éveille. Sans réellement savoir pourquoi. Une puissance lugubre l’entoure. Il fait plus peur qu’il n’attire. Alors beaucoup de personnes n’osent l’approcher. Et le peu qui le font ont bien du courage. Ou alors sont des illuminés qui savent à quoi s‘attendre de la part de ce mannequin des plus vicieux.

    Ketsia est bisexuel. Mais ce n’est pas vraiment qu’il ait une réelle préférence pour les hommes, mais ces derniers sont… Des hommes. Les femmes ne cessent de glousser et de piailler. De casser du sucre sur tout et n’importe quoi. Ces femmes sont trop bavardes, et cela nuit considérablement à son état mental.
    Il recherche un partenaire endurant. Capable de le satisfaire sexuellement parlant. Capable de lui rendre cette dose de douleur qui le fait s’envoler.

    Il parle peu, mais quand il ouvre la bouche c’est toujours pour dire quelque chose d’important. Son mutisme peut parfois être interprété comme une marque d’ignorance, et celui qui pensera ça aura tout à fait raison.
    Ketsia n’a absolument rien à faire des autres. Il se sent au-dessus d’eux, peut-être même au-dessus de tout. Les autres ne sont que des sous-merdes. On ne peut pas vraiment dire que la présence des autres le dérange, puisqu’il n’y prête en réalité aucun intérêt. Il prend plutôt les gens comme des proies que pour des humains. Oui, des proies auxquelles il peut faire ce qu’il veut.
    Ketsia n’aime rien. Où plutôt, il ne sait pas ce qu’il aime. Il aime la solitude mais ne passe jamais inaperçu dans la foule. Les cours lui ont toujours paru dénués d’intérêt, mais il attache cependant beaucoup d’importance à l’apprentissage des autres. Il ne leur parle pas, non, ou du moins pas tant qu’il ne les connaît pas. Il les observe, longuement, caché derrière son visage impassible et son regard mystérieux. Il souffre. Mais il a tellement souffert qu’il ne s’en rend même pas compte. Il aime souffrir. Ca lui apporte un certain réconfort. Intérieurement, et extérieurement. Il n’a peur de rien et de personne. Ou presque. Ca lui rapelle qu'il est encore en vie. A sa manière, mais qu'il est toujours présent... Et les hommes ont toujours été plus sensible à la douleur qu'à la douceur.
    La plupart des gens n’osent pas l’approcher de peur de ce qui pourrait arriver si leur regard croisait celui du jeune homme. Regard meurtrier, mais mortellement séduisant et déstabilisant. Car oui, Ketsia plait et il le sait très bien. Il utilise souvent ce charme mystérieux pour séduire ses victimes.

    Ketsia reste tout de même un personnage caustique. Neutre, voir froide, ou très froide. Mais il reste patient, et s’avère d’être une personne qui comprend, et respect quasiment tout les points de vue.

    C’est une personne qui ne fait pas vraiment preuve de patience. Il peut s’avérer très persuasif. Et très autoritaire. Sa devise : « La première impression est toujours la meilleure ».
    Très peu bavard, discret, le jeune homme dégage une marque d’assurance. Il dégage un charme particulier.
    Vous voulez discuter avec Ketsia ? Alors prenez votre mal en patience ... Parce Ketsia ne parle presque jamais. Lorsqu’il était dans les studios photos, certains l’ont pris pour un muet, jusqu’au jour où ils l’ont entendu insulter quelqu’un qui l’avait involontairement bousculé. D’autres font passer cela pour une légende et certifient qu’il est bien muet, ce qui n’est pas vrai. En réalité, il n’aime pas gaspiller sa salive, et ce sont ses yeux, son attitude, ses gestes qui parlent pour lui. Toujours très sûr de lui et assez mystérieux, les filles voient en lui un grand et beau ténébreux, mais manque de pot pour elles... Ketsia est un brin misogyne.

    En réalité, notre jeune homme, notre vieux vampire, est quelqu’un qui aime s’amuser ; et nous le remarquons très bien, puisqu’il nage dans le monde de strass et des fêtes. Il aime jouer, et étant très matérialiste, ne crachera pas sur de beaux meubles, de belles tenues, et autres accessoires de luxe. Avec le temps qu’il a derrière lui, je puis vous assurer que ce n’est pas l’argent qu’il lui manque. Jusqu’au jour, où notre monde actuel, ne sera plus réagis par le système monétaire. Bingo, Ketsia.

    Ketsia est donc calme et posé. Suffit de le titiler pour que tout ce pacifisme s'envole dans un éclat. Ketsia a mûrit avec toutes ses années derrière lui, et à pu apprendre que son impulsivité, et son agressivité ne lui ont pas rapporté que des bonnes choses. Néanmoins, il arrive qu'il disjoncte totalement. Et là, je n'ai qu'un conseil à vous donner : fuyez.

    Si vous croyiez à tout cela… Vous êtes dans le faux le plus total. En réalité tout ceci n’est que le côté animal de sa personnalité. Qui avait le temps, domine de plus en plus son esprit. L’autre est plus douce. Généreuse. A toujours vouloir savoir s'il vous avez tout ce qu’il vous faut. Plus patiente, compréhensible, et sociable. Plus souriant. Et aussi, très timide. Qui arrivera à réveiller sa douceur ? Le re-faire revenir à la raison ? Ce grand et beau glacier aux sourires dévastateurs, disparaître pour laisser place à ce jeune homme charmant et gentil, qui aime rire ? Chose qu'il devient rapidement, si on le caresse dans le sens du poil. Il ronronne ? C'est bien .. C'est presque gagner pour toi.




Dernière édition par Ketsia A. Andrews le Mar 24 Nov - 17:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »   Lun 26 Oct - 13:08

... Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé. »

    Un dieu aux émeraudes. La grâce incarnée sous vos yeux de pauvres mortels. Grand, de là-haut vous regardent, vous déchiffrent, vous mettent à nu ses yeux verts. De là haut, et de ses cent quatre-vingt dix centimètres. Sa peau pâle aux reflets lunaires recouvre un corps agréablement sculpté. Des muscles juste ce qu'il faut, un ventre plat et ferme. Sa stature impose le respect malgré la finesse de son corps. Soixante-dix-sept kilogrammes. Mais plus que tout cela, c'est son regard qui fascine, qui intrigue, qui effrai parfois. Sa beauté vous envoûte, son charme naturel vous fait succomber.
    Sur ses lèvres entrouvertes on est avide de déposer ses lèvres, mais la peur qu'il nous insuffle nous retient. On tremble, on le désire. Mais on ne fait rien d'autre qu'admirer sa beauté. Il s'humecte les lèvres. Sa jolie langue sexy, ornée d'un percing. Tout comme sa lèvre inférieure du côté droit, souvent.
    Sur l'os saillant de sa hanche droite, une cicatrice, trâce presque blanche sur sa peau déjà extrêmement pâle qui descend un peu explorer le reste de son corps. Finissant sur son aine droite, où trone un croissant de lune. Non. On ne touche pas.
    Un sourire en coin. Restez calme. Et étudiez. L'anatomie humaine, c'est pour un autre cours.
    Dans son dos tombent en cascades de longs cheveux bruns, noirs, soyeux. Une rivière de chocolat dôté de deux mèches blanches. Un blanc éclatant. Impossible aux yeux des humains mais c'était naturel, marque de ses transformations en tigre. Deux mèches blanches, sous sa chevelure, derrière. Visible lorsque ses cheveux sont attachés. Soit, la majeure partie du temps. Soyeux, brillants. Un bon après-shampooing. Innabordable. Intouchable. Mais une beauté, un charme, un regard qui, malgré la peur qu'il peut inspirer, ne laissent jamais indifférent. Juste sous ses omoplates viens prononcer se trouve un second tatouage. Grande. Un tigre noir et blanc. Accompagné d'une magnifique rose. Sachant que la rose est le symbole de la famille Andrews...
    Que dire d'autre sur cet homme. Sur cette divinité,... Mais il n'en est rien. Musclé, mais pas body-buildé. Ce qu'il faut pour que l'on ai envie de glisser ses doigts dessus et les sentir se contracter sous la caresse. Mais comme nous l'avons déjà dit : on ne touche pas.
    Quand ses yeux verts incandescents se ferment, le calme de sa beauté devient sommeil. Ou bien impassibilité. Peu ou pas du tout bavard, il sait pourtant exprimer ses désirs avec verbe et sans faute de la manière la plus apte à lui faire obtenir ce qu'il souhaite. Un nouveau sourire, parfois rares et pourtant si désirés, ces sourires peuvent aussi être une source de peur pour son (ses) observateur(s). Ne sachant jamais ce qu'il se cache derrière ceux-ci.
    Cependant, tout cela ne suffit pas à une description complète de notre Dieu, qui est en fait... un vampire. Un caïnite dont le pouvoir, lorsqu'il s'éveille aiguise ses sens, il sentira l'odeur de votre peur, il verra votre peau frémir et entendra vos genoux s'entrechoquer. Si vous avez peur de lui a ce point. C'est par la suite qu'il vous fera sûrement plus peur, ses dents devenant plus pointues, plus aiguisées, pour plonger tendrement dans votre chair pâle de frayeur. Ses yeux s'obscurcissent et vous sondent, vous jaugent...Ses pupilles s'allongent et un nouveau regard vous envoûte. On vous détruit. Pas littéralement. Rassurez-vous... Sa musculature subtile se développe et lui donne une allure féline jusque dans ses déplacements, jouissant d'une plus grande et plus exacte maîtrise de son corps, il devient chasseur. Un chasseur encore plus effrayant, attirant ; encore plus ce que vous avez toujours chercher mais dont vous avez toujours eu peur. Votre désir, votre fantasme en réalité. Peut être aurait-il du rester à jamais emprisonné dans votre tête, dans votre inconscient et vos rêves même...
    Une fois totalement éveillé, son pouvoir se dessine en rayures noires sur la peau pâle de son dos tel le pelage d'un grand tigre blanc près à chasser sa proie et la dévorer.
    Dans tous les sens du terme.

    Pour plus de détail, notre charmant vampire mesure un mètre quatre-vingt-dix, pour soixante-cinq kilogrammes. Soit, pas grand-chose. Ses oreilles sont percés, une de chaque côté, plus deux fois en haut sur celle de gauche. Monsieur est aussi percé à la langue, piercing qu’il porte souvent. Et un autre, qui trône quelque fois à sa lèvre inférieure côté gauche.
    Niveau style vestimentaire, il est assez classe, ou a sa manière, jean noir, chemise un minimum customisé, et rangers. Ses longs cheveux, atteignent le milieu de son dos, et sont rarement détachés, puisqu’il déteste avoir de snoeuds, mais aussi parce que si il les porte long, c’est à la demande de la défunte Reika. Cette dernière avait les cheveux aussi long, et c’était plaisant, elle aimait. Depuis… Il n’aimait plus. Ils sont donc souvent en queue de cheval, où attaché avec chignon rapide, et sauvage.
    Ses phalanges semblent être disposer à craquer à sa guises, comme ses cervicales. Très souple, et musclé, Ketsia est agile et rapide.
    Il chausse du 40, soit pas beaucoup pour sa taille. Et il n’aime pas ses pieds. Ou les pieds en général.



« Lueurs Enchanteresses ; Paresse Suprême...

    ♠️ Sexe : Masculin .. Tu veux vérifier ?
    ♠️ Surnom : Prince Aliséa. Sinon, de réputation ceux qui reviennent le plus souvent : Fireblade, Tsukiyo, IronMan. Les plus célèbres restent tout de même : Caelum Ignis [Ciel de Feu en Latin] et Nightmare.
    ♠️ Date & Lieu de Naissance : - 8 029 en Russie.
    ♠️ Langue Natale et celles parlées : Dilecte ancien. Et d'autres encores. Celles que je aprle couramment : Russe, Japonais, Français, Anglais, Chinois, Coréen, Latin et Allemand. Quelques mots en Italien et Espagnol... Ces deux langues ne me plaisent pas du tout, j'ai du mal ...

    ♠️ Orientation Sexuelle : Bisexuel .... Mais mon frère soutien que je suis zoophile .... Je suis un tigre. ... Et pendant les périodes de chaleur ... Enfin bon.
    ♠️ Fantasme : Cela signifierait que je n'ai pas réalisé encore tous mes désirs les plus fous ? Je suis sûr et certain que vous ne m'agalez guère de ce côté là. Peut-être... Que j'aimerai bien voir ce que cela fait d'être humain. Un fantasme est un désir que nous ne frôleront jamais de notre vie. Alors c'est sûrement ça un fantasme. Je serais curieux de voir, entendre, ressentir comme eux. Ressentir la faim, la soif... La fatigue, être essouflé après avoir courrut. La peur, l'impatience, tout ca.

    ♠️ Maladies : Troubles obsessionel compulsif. Et la claustrophobie. Oui, oui un vieux vampire qui a peur d'être enfermé ... Risible. Mais je vous emmerde, très cher
    ♠️ Groupe Sanguin : A- .. Et je vais même vous fournir mon allèle : AO-
    ♠️ Groupe Sanguin préféré : Le A. Encore plus lorsqu'il est du même rhésus et allèle que le mien ... Mais celui que je n'aime le moins est le B.
    ♠️ Ancienne fracture, blessure : Imaginez-vous ... Non. Représentez-vous le moindre os que nous pouvons posséder dans notre squellette. Jusqu'au plus petit, le plus insinifiant. Et bien... J'ai dû sûrement me les briser au moins une fois chacun. D'autres plusieurs fois.

    ♠️ Statut Social : Sang Pur, Famille Noble. Prince d'Europe.
    ♠️ Emplois : Emmerdeur professionnel. Plus sérieusement, je suis mannequin très célèbre et convoîté. Et je suis aussi président d'une boîte de mannequinat "Glamorous World" qui est née il y a deux mois.

    ♠️ Phobies : Peur d'être enfermé ... Dans un espace restreint, où même le fait que je sois noctambule ne me serve à rien. Ne rien voir, ne rien sentir, ni rien entendre. Un espace clos restreint, qui m'enferme, que le moindre mouvement, me voilà plaqué contre des paroies lisses. Gratter jusqu'au sang, sentir ce liquide me glisser entre les doigts. Gratter jusqu'à l'os, ne pouvoir hurler, ne pouvoir sortir. Trouver le besoin physchologique de respirer, alors que je n'en ai nulle besoin. Ne plus voir ma famille, perdre tout, absolument tout dans cette boîte noire et vide.
    ♠️ Hobbies : Emmerder les gens. La photographie. Le dessin, la peinture, la pratique musicale. Faire la fête, les entrainements au corps à corps. Ronronner, boire du lait ! Ne rien faire. Contempler le ciel sombre.
    ♠️ Plus Grand Rêve : Je... N'en ai pas la moindre idée.

    ♠️ Citation : « La douleur qui fascine, et le plaisir qui tue. » de Baudelaire.
    ♠️ Musique : « Smack my Bitch Up » de Prodigy ; « Are You ready to rock » de Myv ; « L'Instant Sourd » de Eths ; « La Danse Macabre » de Camille Saint-Saëns ; « Le Clair de Lune » de Debussy ; « C'est si Bon d'Avoir Mal » de Mozart L'Opéra Rock ; « Womanizer » de Britney Spears ; « Art Drawn By Vomit » de The GazettE ; « Twisted Transistor » de KoRn ; « 1000 corpses » de Rob Zombie. ... Et plein d'autre encore. *le fanatique de musique*
    ♠️ Septième Art : Alien Versus Prédateur ~ Requiem.
    ♠️ Roman : Le Parfum de Patrick Süskind.
    ♠️ Fleur : Une rose rouge sang, fanée par le temps.
    ♠️ Couleur : Le Spectre de la Lumière... ? Ca marche ? Non ? ... Le Blanc.
    ♠️ Animal : Ah ! La question qui tue ! Ca j'en suis sûr ! Le tigre Blanc.
    ♠️ Odeur : Cette odeur .... Qui m'a tout retourné, lorsque je l'ai croisé dans un des couloirs des studios de photos. Je n'ai pas osé lever le regard, je ne sais pas à quoi ressemble cette personne ... Mais son odeur ... Mon Dieu. Sinon, Verveine, Clémentine.
    ♠️ Bain ou Douche : Douche. Même accompagné.

    ♠️ Votre Famille : Bordel de merde. C'était comme si je vous demandiez de trouver une tête d'épingle dans une meule foin. Okay, okay, vous me diriez de tout faire cramer, et passer dans les cendres un aimant. Bref. Je ne nommerais dans ce cas que ceux qui sont encore de ce monde. A savoir que la famille était très grande de l'époque où la Russie, la Norvège nous appartenaient encore. Après ces batailles, les membres de la famille qui étaient à leurs tête, rendirent l'âme et corps à la Terre.
    Mes parents ; Le Roi Alexander et le Reine Ayaka.
    Mon frère ; Le Prince Alésia.
    Mes deux cousins, qui sont jumeaux : Kellian Andrews, autrement dit le Comte Cain, et la Comtesse Amaya, Kathleen Andrews.
    Leurs enfants : Hana, la petite fille de Kellian, et les deux bambins de Kathleen : Johnattan et Anthénomia, dont le père est un vampire de sang pur aussi ; le Comte Gabriel.
    ♠️ Ancien(s) Couple(s) : Des millions. Mais si je ne devais en citer qu'un, cela serait Reika. Une femme que j'ai réellement aimé, une humaine qui su tout de mon monde, que je savais du sien. Une simple humaine qui avait réussis à me faire tourner la tête, à m'épouser, me marier, me faire des enfants ... Mais j'ai eu l'erreur de ne pas vouloir la transformer en vampire. Ou du moins, dire qu'elle n'était pas prête. Résultat, elle ne fut pas assez forte. Tuez pas des Norvégiens. Paix à son âme.
    ♠️ En couple avec : Personne. Et cela ne serait tardé. Quand j'aurais donné un visage à cette odeur qui me hante ...

    ♠️ Avez-vous eu des calices ? Oh. Question stupide.
    ♠️ Avez-vous un/des calices ? Si oui, qui ? Non. Mais j'ai donneur vampire : Prince Bathory, Le Maître Vampire Kazumi & Le Comte Cain.


Dernière édition par Ketsia A. Andrews le Sam 28 Nov - 20:09, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »   Lun 26 Oct - 13:14

... Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne »

Ketsia Aliséa Andrews a écrit:
Les méandres de toute une vie tournoyaient dangereusement autour de son crâne. Rien à faire, ses souvenirs s'obstinaient à venir s'écraser contre son crâne. L'air indifférent, l'homme avançait dans les rues bondées de Tôkyô. Rien à faire, rien à dire. Il sortait du Palais du clan Akai Yume... Japonais. Le rêve rouge. Soit. Un rêve de sang, ou de haine, ou bien d'amour ? Ou alors ce nom était-il apparenté à la couleur des iris de ces buveurs de sang humain ? Allez savoir. Aliséa n'en savait rien. Il était là, parmi les hommes, ces humains qui ne doutaient pas de leur présence, ou alors un tantinet, cinématographiquement. Que c'était drôle, de voir ces inepties profondes cartonnées dans le Monde du Septième Art. Drôle. Risible. Presque insultant.
Ce mannequin marchait lentement. Il n'avait rien d'autre à faire. Visiter ce monde, qu'il avait déjà parcourus des centaines de milliers de fois, en plus de dix mille ans. Il avait vu ce monde évoluer, les valeurs et les erreurs humaines s'enchaîner. Toujours sur le côté. Spectateur et non pas acteur. D'un monde qui n'était pas le sien. Abandonnant principes sanguinaires, pour prendre un peu le partie de ses Hommes qui étaient dotés de langage. Chose qui les différenciaient des animaux paraît-il.

Le vent s'intensifia, ses crocs gelés lui dévoraient le visage, et fit libérer ses cheveux de son écharpe. Éteindre sa cigarette. Un petit grognement, le vampire se débarrassa de celle-ci. Plus aucune utilité. Un cadavre. Un mégot écraser par terre. Il croisa un vampire. Mais, du genre avec la grande cape noire, les crocs en plastiques, et les lentilles rouges. Amusant. Les crocs de Ketsia furent à l'air, et il sourit à l'enfant. L'air amusé. L'effet fut immédiat, réveillant un doute dans son frêle corps. Il continua son chemin, attrapant une nouvelle cigarette. Il fumerait, pour un ou deux mois. Paressait à la marijuana. Ou a l'exctasy. Enchaînerait avec l'héroïne ou la coke. Passait par une consommation abusive de sucettes chimiques. Puis au chewing-gum. Et nous passerons ensuite au registre alcool. Sucre, Alcool, Drogue. Et pendant chaque période, il s'abandonnait à la gourmandise charnelle. Jusqu'à jour où il tombera sur l'être si désirable, qu'il ne penserait même pas à songer de se trouver un nouvel partenaire. Ce cher Kazumi ... Qu'il touchait de temps à autre... Quelques hommes, quelques femmes, ne pouvant étrangement pas leur faire subir ses impulsions sadiques. Aaah ! Que de fragilité ces humains !

Le vent se calma. Il alluma la cigarette discrètement. Elle était entre ses lèvres, et soudainement le bout en fut grillé. Une taffe. Libération. De quoi ? Libération tout court. Mâche pas mes mots. Ne les explique pas. Écrit, lit. C'est tout. J'aime pas les phrases. Les phrases Longues. J'aime pas les verbes non plus.

Une relation, sur laquelle il ne cracherait pas... Douceur et subtilité. Aucune vulgarité. A la benne. Avec ce Prince d'Hongrie. Bathory. Ce qui était drôle, c'est que cette famille, était vraiment l'une des seules à rentrer dans l'histoire des Hommes. Comtesse Bathory, première femme vampire. Elle noyait ses victimes. Buvait leur sang, ou bien en prenait des bains, pour rester belle, et jeune. Selon les versions bien entendu. Ca le faisait rire ! c'était comme ce soir-là, Halloween. C'est chouette non ? Il aurait dû se déguiser... En vampire. De l'époque, il aurait sortis ses tenues de samouraï, ou ses longs kimonos. Ou alors ses longs manteaux noir, fendus derrière. Avec la chemise au col bouffant, ainsi que les manches. Les cheveux en arrière, les yeux rouges, et puis une gousse d'ail autour du cou. Cette idée qui l'avait frappé le fit pouffer de rire. Prendre pour un fou. Que faire. On s'en fou. On avance.

Mannequin. Nom de scène ? Nightmare. Il est votre cauchemar... Le cauchemar de vos fantasmes que vous ne pourrez jamais réalisé. Ce mannequin mondialement connu, qui avait sorti il n'y a pas trop longtemps un joli photobook qui se nommait "Glam's Touch". Que des photos en noir et blanc, toutes habillés, mais qui jouait sur la sensualité et les regards du modèle. Il avait beaucoup de talent, et sa beauté figée sur le papier. papier qui ne semblait pas être à la hauteur, ou photo, pour représenter au mont degré ce qui rayonnait de lui. Belles photos. Peu d'aura. Il était imposant et attirait l'œil. Certes. Son regard fascinant, oui. Mais il n'y avait pas cette aura glaciale et magnétique qui se traduisait à 100% sur les photos. Elle y était... Mais rien ne fallait d'avoir ce Dieu aux émeraudes luisantes, qui vous dominait de ses un mètre quatre vingt face à fou. Japonais. Russe. Il était plus grand qu'eux. Les dépassant pour la plupart. Muet, il se faisait discret, et pourtant on ne le ratait pas.
Lui qui avait ramené ses cheveux contre lui, fut encore surpris par une rafale. La cigarette s'éteint de nouveau. Grogne de nouveau, et l'écrase. Mais cette fois-ci ... Quelque chose d'intime le fit se retourner. Quelque chose. Non. Quelqu'un. Du désir. Lié à lui. Il le sentait, cette soudaine bouffée d'émotions. Rien à part du stress, de l'agacement par les mauvaises farces des enfants déguisés, de l'empressement ne l'avait jusqu'alors entouré. Là, ça sortait, c'était comme le soleil dans une nuit. Il n'y a rien à y faire. Une vague dans une piscine.

Son regard balaya cette foule de l’autre côté de la route, qui attendait sagement que le bonhomme passe au vert. Japon. Monde technologique. Personnes préssées. Très. Le voilà. Son regard croise celui de l’homme … Un sourire orna ses lèvres quelques secondes, en captant ce qu’il désirait... que c’était drôle. Peut-être que sa soire finalement ne serait pas si morne que ça. Il respira enfin. Se nourrissant de toutes les odeurs qui l’entouraient. Bonne ou mauvaise. Tabac ou alcool. Femme, homme, enfants. Il cherchait la sienne. Tentait de la déviner. Il envoya valser le cadavre de sa cigarette, et s’humecta les lèvres. Il continua à faire quelques petits pas, disparaissant derrière le début d’une masse de personne. Non, ne me touchez-moi, laissez-moi. Il s’écarte, il se met plus loin. Il attend. Le voilà qui vient. L’air indifférent. L’asiatique n’est pas si petit que si … Et assez bien habillé. Non, pas du tout, mais il aimait bien son style. Approches mon petit, vient. Je ne ferrais que te croquer, mon ange. Il obéit, c’est bien. Il haussa légèrement un sourcil, son regard glissant du visage au corps de l’humain. Le piercing. Amusant. Le sien glissa contre son palais, et il s’approcha enfin, lui, le vampire, le conquérant. Celui qui n’arrivait rien demandé, mais Dieu lui avait donné un jouet. Dieu était con.

Un sourire peut-être trop carnassier. Ses doigts vinrent frôler sa joue, ses longs ongles vernis de noirs. Mais aussi de petit strass brillant. Vive la manucure. Les doigts descendent et attrapent doucement le menton. Un petit pas de plus, lève la tête. Ketsia approcha ses lèvres des siennes, simples effleurements, alors que son souffle étrangement chaud se répandit contre les lèvres glacées. Ce qui avait bien avec ce froid, c’est que son contact gelé était alors normal. Son souffle exquis, créer une fois de plus pour supplanter tout parfum, tout effluves. La maligne, son amie sa langue, vint titiller, jouer avec le beau piercing du jeune humain. Un sourire en coin se traça sur son visage. La piercing puis la lèvre inférieure. Un doux parcourt, lent et sensuel, alors que ses doigts vinrent regarder le visage de l’enfant. La maligne se glissa entre les gelées, pour venir se réchauffer contre la sienne. Alors que sa main accrocha le pantalon de l’autre, par la ceinture. Pour l’attirer un peu plus vers lui. Lui, ce grand brun aux cheveux longs, aux yeux verts, qui était simplement habillé d’un jean noir qui tombait sur ses rangers. Une chemise noire, avec un magnifique tigre dans le dos, caché par son long manteau.

Mais la main est aussi très coquine dans son genre. Elle soulève doucement le haut de l’homme, alors qu’ils s’embrassaient toujours. Ses doigts se posèrent vers le bas, sur son bas ventre, et glissa un peu sous le pantalon. Juste les doigts, ses ongles se plantant dans peau fraîche et endormie. Le vampire rompit le baiser, après avoir décida de lui avoir assez donné de son exquis goût. Ses lèvres glissèrent dans son cou. Petit suçon. Petite marque bien visible. Marque de son passage. Et il se redresse, lui adresse un simple clin d’œil accompagné de ce genre de sourire aguicheur, qui signifiait tout haut « Tu joues ? ». Un défi. Le début d’une partie. A savoir si l’humain accepterait cette partie, alors que Ketsia, ce Prince d’Europe, s’éloignait déjà. Une nouvelle cigarette en main.


Ketsia Aliséa Andrews a écrit:
    Extrait du Journal, October 2009

    « Abuse donc de ma confiance. Mais la question est… Serais-tu capable de me supporter ? Mes préoccupations. Serais-tu capable de supporter ma vérité ? Sombre et cruelle chose qui plane et tournoie autour de moi. Elle fait partie de moi, une grande partie. Je ne peux que m’y soustraire et apprendre à un minimum la maîtriser. La dompter pour mieux t’approcher. L’attiser pour mieux te croquer. Te tourner autour comme un électron libre, et pourtant, pas si libre que ça. Centre gravitationnel ? Toi. Et rien que toi. Ton nombril n’est pas le centre de la Terre. Mais ton esprit est le mien. Tes pensées, tes occupations, tes habitudes. Tes goûts, tes expressions, tes mimiques faciales. Ton logement, ta voiture, ton odeur. Ton parfum pour homme, le parfum de ton gel douche, celui pour tes cheveux. Tout ça, sont des choses que j’apprends. Pour mieux te comprendre. Ce que tu lis, ce que tu manges, ce que tu écris… Tout ça. Tout ce qui t’entoure, parce que je ne peux pas encore profiter de ce que fais ton être à part entière. J’appréhende ce qui t’aides à l’être. Dans un noir absolu, je me faufile chez toi. Je t’observe dormir avec cette haine qui me dévore l’intérieur. Qui me racle l’intérieur de mon corps, pour me faire cracher tout le dégoût que tu m’offres. Je t’observe, sans trouver une once d’imperfection dans ta beauté endormie. Mon regard se balade, nuit après nuit, sur ton corps dissimulé sous tes draps de soie. Ce détail me choque. Parce que c’est rare. Et j’ai ce caprice aussi chez moi. Sur ton visage d’homme calme. Sur tes lèvres rosées, closes sur ton monde de rêve que je perçois parfois… Comme espérant au plus profond de moi-même que mon visage puisse t’hanter, comme le tien le fait… Que tu puisses me témoigner un minimum d’intérêt, qui me donnerait raison d’y croire. Une raison, une minuscule, pour m’accrocher à ce fantasme féerique. Tu sais, cette chose étrange qui naît en moi, et qui n’arrête pas de s’amplifier à chaque fois que je pose mon regard sur toi … Cette chose que je brise à chaque fois que je suis froid, violent, sec ou neutre dans les propos que je te crache à la figure toutes les fois lorsque tu me témoignes… De l’intérêt. Ou … Du profit. Profiter de moi, de mon statut, m’accorder ta gentillesse, pour grimper plus vite les échelons dans le monde de la mode. Mon monde. Et lorsque cette idée m’érafle la pensée. Je suis énervé. En colère contre moi, contre toi. Je te déteste oui, parce que tu créés en moi des disfonctionnements importants. Dans ma tête et mon corps. Que je ne me suis jamais sentis aussi faible, aussi fiévreux d’envie, cette envie que de te posséder, te serrer dans mes bras, te murmurer de doux mots au creux de l’oreille. Tenter de me fondre en toi, pour ne plus faire qu’un, et ainsi, ne jamais te quitter. Être dans ta tête et savoir envie ce que tu penses, te comprendre – ou pas – pour mieux t’apprendre. Pour mieux t’aimer. Ou te détester. Parce que oui, malgré moi, je t’aime. Je n’ai rien demandé. Jamais. Jamais, ô grand Jamais, je n’aurais songé de prier les divinités pour recevoir un jour, la malédiction que de croiser mon âme sœur. Cet être qui est censé être ma moitié. Qui me retourne le cœur, et les tripes. Les neurones, et toutes raisons. Juste être aveugle de tous mes actes, de tous ce qui m’entoure, de plus rien entendre que toi, ne rien voir. Être aveugle, et sourd à tout. Au Monde d’aujourd’hui. Juste à un unique, qui me sera infini. Toi, toi, toi et toujours toi. Rien que cette idée, me fais t’haïr qu’un peu plus. C’est de l’égoïste. Pur et dur. Je suis le seul à souffrir dans cette histoire, le seul à devoir faire attention à ne pas trop respirer à tes côtés, à ne pas trop me pencher vers toi, lors de ton sommeil. Je m’autorise juste le droit de sentir tes cheveux… De les effleurer du bout des doigts. Et d’observer ton visage de plus prêt. Je n’ose le toucher. Le caresser doucement, ou encore le frôler du bout de mes lèvres. Glisser mes doigts sur tes lèvres. Juste vouloir en connaître le goût fruité, sucré, ou bien frais. Vouloir tenter tant de chose, vouloir tant de chose, qui cela m’épuise. Je m’épuise à t’écrire des lettres que je ne devrais même pas prendre la peine d’écrire, de parfumer et d’envoyer. Je devrais t’ignorer, et partir ailleurs, loin, ou bien te renvoyer… Mais… J’ai besoin de toi. Parce que tu es ma moitié invisible, inespérée, que maintenant trouvée, je désire, comme le plus beau joyaux qui puissent exister dans un univers. Tu es le mien… Et tu me crèves. Tu ne peux pas savoir comment. »


Dernière édition par Ketsia A. Andrews le Mar 24 Nov - 17:53, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ketsia A. Andrews
{ . . . P R I N C E . . . Unkind & &" Handsome ...
avatar

Messages : 812

MessageSujet: Re: [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »   Lun 26 Oct - 13:19

« Surface splendide, Intérieur vide...


  • Marionettiste Sentimental
    Vos émotions... Vos sentiments. Vos sensations. Ne sont que des pantins. Le vampire peut les manier. Les créér. Vous en donner, vous en retirer. Ainsi que la sensation de douleur. C'est pour détruire. Ceux qu'il n'a pas besoin de grand effort, c'est la peur. La haine. La tristesse. Toutes ces émotions froides et sombres. Destructrices.
    Inconviénients, lorsqu'il veut insuffler de bonnes émotions, sentiments, sensations, il reçoit la chose à sens inverse. Il vous influs la confiance, lui il aura le doute. Ce qui est ma foi... N'est pas très commode.
    Ainsi, il peut influencer vos décisions, votre avis, votre confiance. C'est une aura qui plane, qu'il manie, qu'il dessine. Elle émane de lui. D'où son aura magnétique et glaciale. Plus vous êtes proche de lui, plus l'aura saura forte.
    Mais à trop utiliser ce pouvoir, Ketsia à tendance à être à fleur de peau, se contrarie pour un rien, fondra en larmes pour une remarque innocente. A trop utiliser ce pouvoir, il est émotionellement chamboulé, souvent plongé dans la mélancolie, a toujours chercher l'accord, la bénédiction des autres. Dès qu'il contrarie son partenaire, son interlocuteur, il se sent affreusement mal, et bouge Ciel et Terre pour se racheter, alors que son coeur et sa gorge implosent. Vulnérable. Manipulable. Innocent et Naïf.

  • Marchand de Sable ; Nightmare
    Le Marchand de Sable passera cette nuit. Ketsia peut créer le sommeil. Certains de ses amis l'apelle "Le Prince Charmant". C'est ironique, bien entendu. De par son statut, et son pouvoir. Par un simple contact, il peut endormir l'autre. Normalement. Mais il peut donner une idée générale à ses rêves. Comme ... Le stress.
    Lorsqu'il veut en contrôler l'entièreté, et voir même y être à l'intérieur ... Il doit s'endormir aussi. Pour pour cela, il doit embrasser la personne. Le Baiser du Prince Charmant, qui se retourne contre lui.
    En contre partie. Le vampire ne dort jamais. Il se repose, mais il ne dort pas. Et la nuit venue, surtout lorsqu'il est en ville, tous les rêves des humains l'entourrent l'englobe. C'est irritant, lui procure de sacré maux de tête. Mais si il a le malheur de s'assoupir, de s'abandonner à l'un des rêves qui l'entourent, il devient victime du rêve,e t non pas le manieur. Si il veut dormir comme vous et moi, il doit s'infliger son pouvoir sur lui même. A ce moment là, il est coupé du monde, ses sens sont endormis, il devient donc vulnérable. Encore et toujours. Tant qu'on ne le touche pas c'est bon. Qu'un humain ou un vampire le touche.

  • Iron Man
    Tout ceci est bien vague. Vous pensez sûrement aux “charmeurs de serpents”. Et bien, si ce pouvoir porte ce nom, c’est pour cette raison. Tel un charmeur de serpent, il contrôle les métaux. A certains points. Il n’a pas besoin de siffler, de claquer des mains, ou autre. Juste de se concentrer, visualiser ce qu’il veut, et visualiser les moindres atomes du métal en question. Néanmoins, certaines personnes restent coincé sur le fait que le métal est dur. Mais avant d’être ainsi, ce ne sont que des minerais. Si vous saviez, qu’il peut contrôler certaines choses qui se balade dans votre corps … Dangereux tout ça, n’est ce pas ?
    Contrôler … Oui. D’accord. Mais quels métaux ? Absolument tous. Le fer, l’aluminum, le crystal, l’or, le cuivre, le cobalt, le nickel, le plomb, l’argent, le titane, et bien d’autre encore. Bien d’autre. Que ce soit des métaux pauvres ( par exemple : étain, le plomb ) , alcalins ( par exemple : le sodium, le potassium..) , alcalino-terreux (par exemple : le calcium, le magnésium), métaux de transissions (par exemple : le cuivre, le fer, l’or, …), mais aussi les alliages.
    Parlons de ce qu’il peut faire avec. Elle peut réduire ou augmenter la solidité. Les rendre liquide, ou totalement dur. Il peut leur changer leurs formes, les faire déplacer.
    Commençons par les avantages. Il contrôle tous les métaux. Il peut se créer une armure intérieure, l'introduire dans son corps. Les métaux qu’il contrôle le mieux sont ceux qui sont liquides. Le mercure principalement.
    Les inconvénients ? Il a souvent la peau extrêmement gelée, ou alors totalement bouillante. La température extérieure ne l’atteint pas réellement, donc c’est un avantage. Seulement, si il s’énerve trop, son « sang » se met à bouillonner au sens propre lui aussi. Il pourrait presque brûler aux contacts des autres. Sans s’en rendre compte, évidemment.
    Il est plus difficile pour lui de contrôler les alliages, car ce sont plusieurs sortes d’atomes et d’électrons à visualiser. Ce pouvoir peut lui donner d’affreux maux de tête.
    Il peut absorber les métaux. Certains peuvent lui redonner de l’énergie, ou d’autre peut avoir l’effet contraire. Il ne doit pas en absorber trop, sinon il risquerait de faire ce qu’il nomme « une overdose d’électrons libres » ! Selon la quantité trop absorbée, il pourrait simplement « saigner », évacuant le trop plein par la bouche, le nez, les yeux et la peau principalement. Mais pendant ce laps de temps là, il est plus que vulnérable à la rouille. Et à l'eau.
    Les principaux points faibles de ce pouvoir sont que la rouille lui est nuisible. En inhaler, en toucher, lui en introduire dans l’organisme, peut être l’une des manières de le tuer. Cela le rend malade. Il n’arrive plus à utiliser son pouvoir, il a du mal à bouger, il est donc beaucoup plus lent. Mais tout dépend de la quantité.
    La chose qui lui fait perdre tout contrôle de son pouvoir et de son corps, est l’approche d’un vampire contrôlant le magnétisme. Son corps est parcouru de tremblements, voir même de spasmes ou de convulsions. Le magnétisme contrôlé, est signé son arrêt de mort. Il faut comprendre que certains des métaux sont aimantés à cause de certains atomes. Mais bien entendu, cela dépend si il s'est amusé à s'introduire du métal dans le corps.
    Lorsqu'on la frappe il ne ressens la plupart du temps rien du tout, avec sa "plaque de protection". Lorsqu'on le plante, la lame passe à travers sa peau et finit par se faire absorber par la plaque. Saigner, il ne saigne pas comme vous. La blesser comme vous l'entendez c'est quasiment impossible. Lorsqu'on « trou » son épiderme, son « sang » liquide viens le boucher. Se durcit, et au bout de quelques heures redevient ce qu'il était avant. Sa peau peut brûler, mais n'atteindra jamais le coeur de son corps, vous le verrez dans son « enveloppe » de métal. Nous pourrions le comparer à une armure pleine. Dans cet état là, il pourrait de mouler en n'importe quelle forme, en n'importe quel mécanisme, si il osait rempalcer son sang par le métal. Néanmoins, il ne s'est jamais amusée à déformer son corps, si ce n'est avec ces griffes . Vous savez comme ce bon films. X-Men. Un truc de mutant. Des griffes qui lui sorte des doigts, ou bien comme le poilu pas aimable.Lady Deathstrike ou Wolverin. Bref. Avec un minimum de maîtrise, et surtout d’imagination, Ketsia pourrait faire biiien des choses avec son corps.
    Autre particularité du métal ? De certains métaux du moins ? Conducteurs d’électricité.

  • Félinatittude
    Ketsia est un animal. Un tigre Blanc. Sous son apparence humaine, parfois son dos est couvert de rayures noires, semblable au pelage des tigres. Chose qui sont toujours là sous son apparence humaine, ce sont deux longues mèches blanches dans ses cheveux, derrière, sous ses longues mèches. Le fait qu'il puisse ronronner. Et aussi, tel un petit chaton chétif, à adorer le lait. Le lait, le lait ... Gaterie suprême, pour laquelle Ketsia succombera dans quasiment tout les cas.
    Sous sa forme humaine, ou animale il comprend les félins qui lui ouvre leurs esprits. Sous forme humaine, il peut manipuler un félin au prix d'une grande concentration, mais cela, Ketsia ne l'a fait qu'une fois. Il déteste retirer le libre arbitre d'un animal, puisque lorsqu'il a finit de "manipuler" la créature meurt. Alors pour la plupart du tems il essaie de rentrer dans les bonnes grâces de l'animal, et qu'il l'aide intentionnellement.
    Ketsia est très paternel - pour ne pas dire maternel, quelques fois - avec les félins. Il les aide si besoin, et viendra à les défendre. Âme charitable, il recueille souvent les chats abandonnés.
    Après s'être transformé, lorsqu'il reprend sa forme humaine, il perd la voix pour le même laps de temps qu'il fut sous la forme du tigre. Au bout de quatre heures sous cette forme, il perd la vue pour une heure. Et c'est proportionnel. Au bout d'une semaine de transformation, il retombe sous un instinct primitif, et en oublie de reprendre a forme humaine. Parce que Ketsia se sent beaucoup mieux sans sa fourrure que sa peau.
    Pour les vêtements, c'est coup de chance, ou concentration. Si il ce transforme sous l'effet de contrôle, donc, transformation non intentionelle, les vêtements se déchireront, et il reviendra nu. Alors que si il se concentre...
    Autre inconvénient, qu'il n'a jamais compris d'ailleurs. Selon son alimentation - si il suce le sangs d'animaux herbivores ou carnivores - ou bien ses humeurs, le sexe de l'animal ne sera pas le même. Il lui est déjà arrivé d'avoir des portées de petits tigres. Mais ça, c'était pendant les périodes de chaleur avec un autre tigre.
    Chose qui pourrait lui arriver. Après un rapport sexuel, homosexuel, où il a été le uke, si il se transforme en tigre, et qu'il a le malheur d'être en mode femêle, il se peut que le cycle de reproduction se mette en marche. Les nausées, et autres, s'appliquerait alors sous ses deux formes, mais la masse dans le ventre, seulement en étant sous la forme d'une tigresse. Et c'est sous cette forme-ci aussi qu'il devrait mettre bas.
    Cette chose tirée par les cheveux lui est déjà arrivé une fois, lorsqu'il était jeune. Sauf que c'était la première ( et dernière ) alors l'enfant était mort avant même d'être né.

  • Fireblade
    Ketsia contrôle le feu. Et le créer. Il absorbe la chaleur qui l'entoure, ainsi sa peau n'est pas tout le temps glacée. Tornade de feu, et autre. C'est l'un des pouvoirs avec celui des métaux et des émotions, qui sont les plus sujets de ses états émotionels. Ses colères vives peuvent entrainer des tremblement de métaux, des explosions, des soudains incendies, et autres.
  • L'illusionnise Suprême
    Hallucinations. Voilà ce qu'il peut vous créer. De plus il influe votre cerveau qui reçoit l'image comme fait réel. Hallucinations visuelles, auditives, olfactives, et parfois même gustatives. Pour ce qui est du toucher, c'est seulement si il arrive à bien embrouillé votre cerveau.
    Ce pouvoir, il ne s'en sert que pour s'enfuir, ou bien faire perdre la tête à ses adversaires. Car plus il s'en sert, plus il se perd dans ses mondes, ne sachant pas si il est dans le monde réel, où l'un qu'il aurait pu créer. Les hallucinations peuvent - et c'est souven tle cas - se retourner contre lui. Et comme il se base sur vos points faibles qu'il peut trouver avec les émotions, c'est comme qui dirait très destructeur. Il se détruit lui même.


  • Voleur d'Essence [Non Déclaré]
    Ce pouvoir sera totalement incontrôlé au début : au point que Ketsia n'aura pas conscience que tout ce qui pourra ce passer émerge de lui. Sans le vouloir, il pourrait "dupliquer" le pouvoir d'un autre. Et l'utiliser lui. Pour combien de temps, on ne sait pas, à quel prix non plus. Mais chaque pouvoir n'est pas contrôlé en plus de celui qu'il possédera.
    Mais au bout de quelques siècles de pratiques... Et de catastrophes... Peut-être pourra-t-il ... Comme "enregistrer" les pouvoirs d'autrui ?


« Et En Réalité...
♣️ Kellyian
♣️ 15 ans
♣️ C'est mon mien.
♣️ Un beau brun signé Heise.
♣️ Baisez ma main, et mon front. Je ne vous maudirais guère.
♣️ Fuyez, tant qu'il en est encore temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ K E T S I A . . . { The Nightmare . . . . The Unkind Prince »
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sweet Nightmare} Manni
» Nightmare | Solitaire Sadique { nouveau perso' } | MANQUE LE KIT |
» You were my nightmare, but now, I love You... [PV:Janny ♥]
» Nightmare
» Ahn Yibo • Little nightmare, big angel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem For A Dream :: • The Start :: ► Etats . Civil &’ Vampirique . . . » :: « Tests Validés ~ Vampires ...-
Sauter vers: