AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Enfers & Damnation
Une nouvelle intrigue : Une maladie, un virus, bien étrange ravage la communautés des vampires.
Fièvre, Hallucinations, Vomissements, Coma, Soif de Sang, Sautes d'Humeurs, ... sont au Rendez-vous.

Nous avons une surpopulation de vampires ~ Tentez de favoriser les humains, ou bien la Damnés Ahmès & Akai Yume

Partagez | 
 

 Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace

Aller en bas 
AuteurMessage
Kieran A. Andrews

avatar

Messages : 60

MessageSujet: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Sam 25 Sep - 19:16

Andrews
Kieran Alésia



Andrews
Kieran Alésia
10038 années d'existence
Europe




« Chaque Instant te dévore un morceau du Délice...


Je frissonne
Poignardé par le beau

Mozart l'opéra rock, le Bien qui fait mal

Fleur éternelle, fleur ne fanant jamais. Masque de froideur, rare ressenti devant autrui. Fleur de glace, fleur sans sentiments. Rare sont ceux à percer son masque d'indifférence, rendant sa froideur aussi attirante que repoussante. Qui peut dire ce que ressent ce vieil être ? Qui peut dire ce qu'il éprouve, quand le regard qui se pose sur vous n'exprime ni joie, ni tristesse. Que ressent-il devant ceux qui l'observe et le considère comme l'un des Princes d'Europe, quand pour les autres, il n'est qu'un simple traducteur ? Multiples visages ? Oh, non, il conserve ce masque de froideur, de distance avec tous et personne. Il n'est pas méchant, tous vous le confirmeront. Pourtant... Pourtant il est inatteignable, lointain, distant... Fossé entre vous et lui... Seule sa famille n'est pas aussi éloigné que lui... Surtout son frère.

Son frère... Son antithèse, son contraire. Relation complexe, fusionnelle, presque parfaite. Si ce n'était une jalousie furtive, quand son frère pense à un autre que lui. Sensation de devenir un être inutile. Qu'importe le regard des autres, aucun n'a autant d'importance que celui de son jumeau. Et le voir s'enticher d'un autre le blesse. Trop, trop profondément pour qu'il reste ainsi, à ses côtés, en souffrant. Il connaît son frère, ses pouvoirs. Il sait qu'il le blesse tout autant avec ses sentiments de tristesse. Alors il s'éloigne, le laissant vivre sa vie... Même s'il a mal, il préfère le bonheur de son frère... Sauf que le dit-bonheur n'est désormais plus le sien. Son frère s'éloigne de son monde... Il est obligé de le vivre. Fuite. Refuge ailleurs, pour oublier sa propre peine, pour laisser son frère libre maintenant qu'il a trouvé son âme sœur.

Il n'avait pas obéi à la demande maternelle de rester auprès de son frère, quand il avait découvert son âme sœur dans ses connaissances. Seulement, sa douleur avait été trop grande, pour supporter cela. Il s'était éloigné, pour se protéger, laissant son jumeau dans la tourmente. Avait-il conscience de cette cruauté ? Surement pas, sinon il serait rester avec lui, même si son tourment serait tout aussi affreux. Mais il n'en sait rien, préférant pour une fois agir égoistement auprès de son frère. Ce comportement était rare, ils leurs étaient bien arrivés de se disputer, malgré leur relation fusionnelle. Mais jamais ils avaient rompu tout contact pendant si longtemps. Mais Kieran ne pouvait pas comprendre ce que vivait son frère.

Lui n'aime pas autant un être, il ne comprend pas ce que peu ressentir son frère. Il n'est lui-même pas convaincu de pouvoir un jour aimer autant que ses parents ont pu s'aimer, autant que son frère aime son âme sœur. Qui donc pourrait s'intéresser à cette fleur de glace ? Cet être qui masque ses sentiments, pour ne pas qu'on découvre ses faiblesses. Il est trop devenu distant avec les autres pour accepter qu'on puisse s'approcher de lui, qu'on puisse l'aimer. Souffrance infime de songer un jour à avoir une âme sœur. Il ne veut pas faire souffrir autrui... Surtout qu'il voudrait tant goûter à cette mortalité qui le fuit. Alors non, il ne veut lier personne à son âme... Mais il sait qu'il n'aura pas le choix. Sa mère l'a prévenu.

    « Tu ne pourras jamais repousser ton âme sœur. Tu voudras juste que vous soyez ensembles. Tu ne supporteras pas d'être repoussé, d'être délaissé... »


Un tel amour, une telle relation, il ne voulait pas le vivre. Par peur, inquiétude ou frayeur ? Ou tout simplement parce qu'il se sentait bien loin de ce monde tout rose ? Lui dont l'âme était si froide, si lointaine, comment pourrait-il aimer, quand il restait si indifférent devant tout ce qui se passait sous ses yeux. Non, il n'y avait pas de raison pour qu'un jour, il bénéficie d'un tel traitement. De toute manière, il ne lierait pas d'âme à sa vie. Il n'en avait aucune envie, aucun désir de devoir vivre cela... Encore une fois. Il est fatigué de voir toujours les autres s'endormir pour toujours, le laissant continuer dans ce monde de froideur, de souffrances.

Kieran est malgré toute sa froideur quelqu'un de profondément gentil et calme. Jamais en colère, sauf en des cas si rare que peu s'en souvienne. Prince dans sa stature, fleur de glace dans ses expressions. Aussi étrange qu'intriguant. Etre dont la seule volonté est de trouver sa place dans ce monde. Aussi étrange que cela puisse paraître, maintenant qu'il sait que son frère aime ailleurs, sa vie est vide... Vide d'intérêt, de motivations. Et pourtant, jamais il ne baissera les bras, jamais il songera à fuir, malgré ses désirs, ses envies, ses caprices. Il vit pour son rôle, pas pour autre chose.

Lâche parfois, il n'est pas moins guidé par son éducation. Education d'un prince héritier, enfant auquel on a appris tout ce qu'un noble, un bien né devait savoir. Bien séance, comportement aristocrate, beau parler, bonnes manières... Il le fait inconsciemment, sans s'en rendre compte. Ou plus exactement, il le perçoit, mais ne cherche pas à lutter contre ses habitudes qui ont la peau dure. Est-ce si important d'user d'un savoir enfoui depuis de trop longues années, est-ce si grave qu'il se serve de ce qu'on lui a appris depuis si longtemps, devant des humains qui n'en ont aucun souvenir, puisque cela date d'une époque à laquelle nul ne peut se rappeler. Sauf les immortels...

Mortalité. Désir ardent de pouvoir ne serait-ce une fois devenir une poupée mortelle, un être pouvant s'endormir un jour, sans se réveiller le lendemain. Oh, certes, il peut mourir, il le peut, si jamais ses pas croisaient un être qui voulait à tout prix le tuer. Il n'éprouve que peu d'intérêt pour les exterminateurs, mais il les garde néanmoins à vu, par crainte de se faire poignarder dans le dos par ces assassins. Il ne les comprend pas, mais ne leur voue pourtant pas une haine féroce. Tant qu'il ne touche pas aux membres de sa famille, il ne leur vouera aucune haine.

Pour être exact, quiconque touche aux siens encourt le courroux du Prince de Glace. Car sa famille est précieuse, sacrée même à ses yeux. Une des rares choses qui pourra le rendre aussi furieux qu'il peut être froid et calme. Fureur dont il vaut mieux se méfier, car sa colère ne se calme jamais entièrement. Colère sourde qu'il vous vouera jusqu'à votre mort, s'il ne vous tue pas froidement avant. Colère sourde qui ne se calmera jamais, haine complète qu'il vous destinera. Jamais vous ne pourrez vous faire pardonner. Sa rancune est tenace et implacable. Ne tombez pas aussi bas... Sans quoi s'en est fini de vous. Pourtant, sa colère, rare s'en souvienne, rare sont ceux encore vivant à l'avoir vu ainsi, à avoir vu ses traits déformés par la rage ou la douleur.

Il est d'un naturel calme, froid, préférant de loin la conversation à l'action. Il n'est pas d'une nature à aimer le combat, autrement que par les mots. Mais si vous le cherchez, vous le trouverez. Méfiez-vous de l'eau qui dort... Prince au teint d’albâtre, il ne vous laissera pourtant pas faire le chaos sur les Terres d'Europe. Le royaume familial est important à ses yeux, il veille dessus, même derrière son masque de traducteur. Méfiez-vous de sa froide beauté. Ne vous brûlez pas les ailes en espérant quoique ce soit du Prince de Glace, car vous n'obtiendrez rien. Oh, il vous regardera, répondra à vos requêtes avec gentillesse, mais rare sont les sourires que vous verrez sur ses lèvres. Non, ne vous leurrez pas, vous ne vivez pas dans son monde... Il n'y a que sa famille proche qui peut avoir un comportement moins glacial, moins rigide. Surtout son frère. Mais les autres...

Même au sein de ses calices, peu on put voir son visage exprimer autre chose qu'une froideur indifférente et dérangeante. Non pas qu'il ait été cruel avec eux. Une certaine douceur, une certaine présence, parfois étouffante... Car comme tous vampire, il est rongé par la jalousie ? Ressenti te désolant, jusqu'où te poussera-t-il ? Jusqu'où iras-tu, toi l'être de glace ? Malgré tous tes sentiments néfastes pour l'âme sœur de ton frère, ta jalousie parce qu'il te vole ce qui a été tien, tu garderas un œil sur eux... Quand ton âme aura moins mal... Quand ton âme aura accepté de ne plus être aussi important pour ton frère.


... Et, comme le soleil dans son enfer polaire,
Mon coeur ne sera plus qu'un bloc rouge et glacé. »


Eisblumen
Wir sind wie Eisblumen
Viel zu schön !

Eisblume, Eisblumen
Fleur de Glace. Poupée à la beauté attirante, lumière attirant le papillon perdu en pleine nuit. Beauté froide aux traits doux pourtant. Méfiez-vous de l'eau qui dort, méfiez-vous de ses mains, longues et gracieuses, méfiez-vous de ces doigts de musicien. Pourtant, qui se méfie devant une si froide beauté ? La plupart se méfieront de la froideur, pas de la beauté, attirante, entêtante... Pourtant, c'est sa beauté vampirique qui est dangereuse, plus que sa froideur. Douce poupée au teint d'albâtre, douce poupée à la peau velouté, un peu plus pâle que les autres. Mais qui se pose la moindre question ? Tu es pâle, mais ta claire chevelure fait en sorte que la plupart mette ça dans tes gènes... Dieu qu'ils ont raison. Tes gènes te font être mort depuis longtemps, depuis toujours en fait. Tu n'as jamais eu le loisir de sentir ton cœur battre, de respirer sans te forcer. Mais désormais, tu veilles à le faire constamment, surtout devant les humains... Il ne faut pas leur montrer votre existence, ils auraient surement peur. Ce qu'ils ne comprennent pas les effrayent.

Beauté froide, au visage de marbre. Poupée glaciale sans sentiments et ressentis. A quoi penses-tu, quand ton regard bleu sombre se pose sur l'un d'entre nous ? A quoi penses-tu, quand tu nous jettes ce regard froid, sans pourtant nous dévisager de haut, comme si nous n'étions rien. Qu'est-ce qui nous attire, pauvre papillon dans ta sombre lueur ? Beauté froide avec une longue chevelure blonde, presque blanche parfois. Cheveux ondulés, tombant souvent dans son dos, attaché d'un catogan, quand il ne les laissent pas libres, virevoltant autour de son cou, sur ses épaules un peu frêles. Elle est loin, la stature d'athlète vigoureux. Non pas qu'il ait une stature si frêle, si fragile qu'on ait peur de le blesser en le touchant. Il est le juste milieu. Une grande taille et une apparence svelte, pile ce qu'il faut pour ne pas paraître trop maigre ou squelettique. Beauté froide aux yeux bleus sombres, vous regardant de sa haute stature, sans pourtant vous jetez un regard méprisant. Regard sombre et froid. Sans ressenti, sans sentiments. Qu'une froideur, celle de sa peau, celle de son manque de sentiments.

Ses vêtements toujours propres, toujours tirés par quatre épingles. Le style négligé, il ne connait pas, il n'aime pas, il trouve cela bien inadapté à ses origines. Non, il préfère de loin le pantalon droit, bien repassé, bien ajusté à sa taille. Il préfère une chemise repassé, s'adaptant avec son pantalon. Et des chaussures noires ou beiges, cirées comme il se faut. Il est toujours tiré par quatre épingles, bien coiffé. Si on prête attention entièrement à sa tenue, on percevra deux bouts de métaux, trainant autour de sa longue chevelure, accrochés à ses oreilles, des boucles d'oreilles qui peuvent paraître bien étrange. Mais il les porte constamment, ne prêtant que peu d'attention au faible glin-glin qu'elles émettent.



Dernière édition par Kieran A. Andrews le Dim 9 Oct - 19:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran A. Andrews

avatar

Messages : 60

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Sam 25 Sep - 19:17

Andrews
Kieran Alésia



Andrews
Kieran Alésia
10038 années d'existence
Europe




« Lueurs Enchanteresses ; Paresse Suprême... »


♠ Sexe :
S'il avait été humain, il aurait été un homme. Sauf qu'il est vampire, mais il reste toujours du sexe fort, comme disent certains.
♠ Surnom :
Rare sont ceux à l'appeler Alésia se compte sur les doigts d'une main. La plupart des Vampires l'appelle Prince Alésia. Certains n'hésitent pas à le traiter de Prince de Glace lorsqu'il n'écoute pas. Pourtant, il sait parfaitement qu'on le surnomme ainsi, qu'on ne comprend pas sa froideur.
♠ Date & Lieu de Naissance :
Le jour exact de sa naissance et celle de son jumeau est tombée dans l'oubli, qui donc s'en souviendrait de toute manière ? La seule chose que Keiran peut assurément vous dire, c'est qu'elle date de l'an – 8029 avant la naissance d'un célèbre JC. Il continuerait en ajouter que sa Russie a bien changé depuis.
♠ Date et Lieu de Mort / Transformation :
Au contraire de la plupart de ses camarades vampires, il n'a jamais eu le loisir de sentir son cœur battre, il n'a jamais respiré autrement qu'en se forçant pour faire ce geste, si intuitif pour les humains. Il n'a jamais été un humain. Il est, a été et sera un Vampire... Sauf s'il redevient poussière.
♠ Langue Natale et celles parlées :
Oh, il en parle beaucoup... Et pas assez. Il ne les connaît pas toutes, mais en plus de son vieux dialecte russe, il maitrise le Latin, le Russe Moderne, ainsi que quelques vieilles variantes, l'Anglais, le Français, l'Italien, l'Allemand... Faut-il rajouter les langues asiatiques aux panneaux des trophées ? Car il en connaît aussi, principalement le Japonais et le Chinois. Pour quelques autres langues, il n'a que des notions, à peine apte à se débrouiller... Ce n'est pas sa faute s'il en connaît autant, mais il faut bien occuper dix mille ans de vie...

♠ Clan :
Il fait partie de la famille Royale d'Europe, sa loyauté est celle de sa famille.
♠ Orientation Sexuelle :
Ce n'est pas le domaine qui l'attire à outrance. Les relations sérieuses et durables, ce n'est pas pour lui. Il préfère une simple histoire d'un soir, une simple histoire sans complication. Après, le sexe de l'autre, il ne repousse ni homme ni femme, même s'il a une nette préférence pour un bel homme.
♠ Fantasme :
Nul ne connait les fantasmes de ce vieil être... Et il considère que cela n'a pas à être su...
♠ Maladie(s) :
Aucune maladie grave de recenser, aucune obsession n'entrave ses gestes. Il est presque normal... Si ce n'est que pour un Immortel, il trouve la mortalité attirante, plaisante, sans pour autant flirter avec... Juste... Est-ce pour autant une maladie ? Ou une simple lassitude mentale devant ce que l'avenir lui réserve ?
♠ Groupe Sanguin :
AO, rhésus négatif.
♠ Groupe Sanguin préféré :
AB, rhésus positif.
♠ Ancienne fracture, blessure :
Il n' jamais été turbulent, même dans son enfance. De ce fait, il conserve peu de cicatrices sur sa peau, même si certaines vieilles blessures peuvent parsemer son corps. Mais rien dont il ne craint le regard d'autrui.
♠ Statut Social :
Prince de la Couronne Européenne, Sang Pur.
♠ Emplois :
Outre son rôle de prince, il est traducteur indépendant, travaillant en fonction des demandes qu'on lui fait. Après, il faut bien sur que les textes entre dans ses compétences.
♠ Phobies :
Certains ont peur du noir, des pièces... Lui est effrayé à l'idée de perdre son frère, son jumeau. Il pourrait supporter de perdre n'importe qui, mais pas son frère. Il en est trop proche, il l'aime bien trop pour supporter de le voir mourir et rester derrière, dans ce monde qu'il connaît que trop.
♠ Hobbies :
Ses loisirs... Dans la version classique des passe-temps, il affectionne la musique sous toutes ses formes, il ne refuse jamais d'écouter un CD, encore moins de se carapater dans un coin avec son violon, à moins qu'il n'utilise un piano, une harpe... Il aime lire tous genre de livres. Du roman classique français à la dernière nouveauté en philosophie, le tout écrit dans la langue originale de l'oeuvre. Tout l'attire, rien ne le révulse... Oh, si... Il n'aime pas les livres à l'eau de rose.
La version étrange pour bon nombre de personnes, c'est qu'il affectionne apprendre des langues. Il trouve ca amusant, marrant... Ne cherchez pas, c'est sa logique...
♠ Plus Grand Rêve :
Devenir mortel. Comme c'est étrange pour la plupart des siens, mais qui peut supporter l'éternité quand la ronde est toujours la même ? Oh, les humains changent, mais ils ne restent jamais. Fleur éphémère qu'il n'est pas, n'a jamais été et ne sera jamais.

♠ Citation :
Si j'étais immortel, j'inventerais la mort pour avoir du plaisir à vivre. [Jean Richepin]
♠ Musique :
Il mélange les styles, les époques et les goûts. Il peut passer de Bach aux Beatles, de Mozart à Serj Tankian. Il n'affectionne pas réellement le rap R&B et tout ce qui est lié à ce style de musique. Mais le classique, le rock, le blues, jazz... Il trouve un certain plaisir en les écoutant, ou en jouant.
♠ Septième Art :
Cinéma, films... Il aime bien en regarder un, de temps en temps, mais ne court pas après le cinéma et les films. Il préfère un bon livre, c'est bien mieux...
♠ Roman :
S'il devait citer un et un seul livre, il aurait beaucoup de mal. Ses préférences iraient soit l'Univers de Tolkien, soit les Misérables de Victor Hugo. Mais cela n'est pas juste ce qu'il lit.
♠ Fleur :
Rose de Noël à la forme de cloches, elle fleurit quand l'hiver est rude. Il affectionne l'héllébore, fleur d'hiver, fleur de glace... Un peu comme lui... Sauf qu'elle s'endort quand le printemps se termine.
♠ Couleur :
Gris. Mélange entre lueur et absence de clarté, mélange entre noir et blanc, entre bon et mauvais... Quelle meilleure couleur que ce mélange, pour lui, l'être sanguinaire ?
♠ Animal :
Le loup.
♠ Odeur :
Saveur douce remplie de soleil, une odeur à peine perceptible d'orange... C'est bien une odeur qu'il affectionne.
♠ Bain ou Douche :
Hum, cela dépendra des jours. Bains quand il veut profiter tranquillement de ce moment, ou une douche, rapide, vite faite.

♠ Votre Famille :
Halala, la difficulté commence... Pour faire simple, la famille Andrews est une famille anormale, atypique et un peu trop nombreuse...
Il y a son père Alexander et sa mère Ayaka. Aussi antagoniste l'un de l'autre que leur fils. Autant leur mère est douce et aimante, autant leur père est avant tout le Roi, celui qui dirige, celui qui songe à l'avenir des siens. Alésia affectionne tendrement ses parents, même s'il ne le montre qu'en rare occasion.
Il y a Kestia, son jumeau. Aussi brun qu'il est blond, aussi impulsif qu'il est froid. Les deux faces d'une même pièce. Relation fusionnelle, tendre, ce qui n'empêche pas les disputes. Chacun à son comportement têtu, son refus de céder devant l'autre, avant de pourtant mettre son orgueil de côté pour s'incliner devant l'autre. Relation proche, trop pour la plupart des gens... Mais c'est ainsi qu'ils ont vécus... Pourquoi en changer ?
Il y a son cousin et sa cousine, deux autres jumeaux. Killian et Amaya. Il les fréquente peu, se contentant de relations cordiales, mais guère poussé avec eux. Quant aux trois petits-neveux et nièces qu'il a, Hana, Johnattan et Anthénomia, il les fréquente encore moins que leur parents.
♠ Ancien(s) Couple(s) :
Un grand nombre, mais rare sont ceux à être encore vivants. Ils font tous partis de ses anciens calices pour les plus anciens, les plus récents ne sont que des relations courtes...
♠ En couple avec :
Personne. Il n'y a plus personne qui l'attire, personne qui peut réellement effacer cette lassitude qui le prend.
♠ Avez-vous eu des calices ?
En plus de dix mille ans de vie, bien sur qu'il a lié des vies à la sienne, bien sur qu'il a eu pendant un temps de simples réserves de sang ou des personnes qu'il a aimé, à sa façon.
♠ Avez-vous un/des calices ? Si oui, qui ?
Non, cela fait presque cent ans qu'il n'a pas pris la peine de transformer quelqu'un en calice. Pourquoi donc enchainer un humain mortel à un Immortel ? Lui qui regarde la mortalité avec envie... Pourquoi prendre le risque de souffrir encore ?






.. Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne »



Citation :
Vos pas vous mènent dans cette ruelle… Les notes cristallines plus loin, vous relevez là tête. Voici la partition de vos retours du travail. Vous passez devant cette boutique d’où sortent ces sons si purs et vous avancez rapidement. Le froid vous lèche le visage, mais vous ne prenez pas la peine de remonter la fermeture éclair de votre manteau et de vous emmitoufler davantage dans votre écharpe. Le froid vous dévore si peu, le temps non plus. Un mauvais pressentiment vous presse le corps. Vous vous appliquez à respirer, pour ne pas trahir votre condition.
Et puis en débouchant sur l’axe principal, votre regard se pose sur sa chevelure brune... Vous le connaissez… Cet être qui s’est mépris de vous, et vice-versa. Cet humain qui n'est autre que votre calice. Cette jarre de sang mobile, et craintive... Et pourtant si adorable et aimante. Vous lui vouez un culte tout entier, secrètement, ayant conscience que vu vos conditions tout ceci était bel et bien impossible. Mais il est là, pas très loin, vous reconnaissez son odeur, mais... Il est accompagné. D'un des vôtres, ou des siens, mais ils sont trop proches. Beaucoup ... Trop. Jaloux, vous ?

Fear is the cause of separation
Serj Tankian, Borders are

Jalousie, sombre ressenti, pourtant un visage d'albâtre aussi froid que toujours. As-tu seulement exprimer un autre sentiment en observant ton calice ? Lui as-tu un jour esquisser un simple sourire, l'as-tu jamais pris avec douceur dans tes bras, en dehors des étreintes plus poussés ? Est-ce juste cela qu'il recherche ? Un contact plus présent, plus constant ? Ou voit-il quelqu'un en dehors de toi ? Quelle sensation horrible que la jalousie. Sensation qui va te ronger, jusqu'à avoir la réponse. Tu sais, tu sais que ce n'est pas de la famille, il t'a dit être orphelin, mais tu te poses des questions, tu t'inquiètes.

Ton regard azuré posé sur le couple, tu les regardes s'éloigner. Rongeras-tu ton frein en attendant de le voir, ou fonceras-tu dans le tas, pour avoir les réponses, pour faire taire ces inquiétudes qui te hantent. Et si... Et s'il se jouait de toi ? Et s'il refusait de t'être fidèle ? Et s'il voulait se venger de tes propres actions égoïstes ? De ces moments de répit, dans les bras de ton frère ? Et s'il était tout simplement jaloux et qu'il voulait te le faire comprendre ? A-t-il seulement idée de cette souffrance qu'il t'inflige ? Le fait-il exprès ou sa naïveté n'a pas perçu les bras enlacés autour de sa taille. Ils sont trop proches... Jalousie te dévorant. Pourtant, tu as promis de veiller sur lui, de calmer ta jalousie qui te consumes si souvent... Sens-tu ce feu qui te consume, anéantissant ta volonté ? Jusqu'où ton masque de froideur tiendra-t-il ?

L'hésitation persiste, le doute entre suivre et espionner, ou le laisser partir et souffrir en silence. Quel choix prendre ? Quel choix faire, quand ton cœur souffre devant cette vision ? Pourquoi te fait-il cela ? Tu ignores que faire, entre déverser ta rage sur les deux êtres trop proches ou fuir, faire comme si tu n'avais rien vu, remettre ce masque de froideur et demander des explications plus tard... Quand la rage sera tombée... Même si elle n'est pas prête de se calmer réellement. Tu tournes les talons, tu fuis, tu t'éloignes... Tu ignores où tes pas vont te mener, mais voir cette scène t'a bouleversé. Ton masque est fissuré, mais tu vas le cacher aux autres, pour ne pas subir leur interrogation...

Le temps passe, la douleur ne se calme pas. L'envie constante d'aller chez ton Calice te démange, tu veux le frapper, lui faire mal, autant qu'il te fait souffrir. Pourquoi es-tu rongé par cette crainte qu'il préfère un autre ? Pourtant, tu l'as prévenu quand tu l'as transformé. Il est à toi, et seulement à toi... Nul ne peut le toucher... Pourtant, il n'a pas compris... Il a joué avec toi... Comme tu as joué avec lui... Et tu as mal... Affreusement mal, comme si on poignardait ton cœur, on le réduisait en charpie, pour mieux le piétiner. C'est la première fois que tu as aussi mal, mais tu comprends une chose : plus jamais... Plus jamais, tu ne veux souffrir autant.

« Kieran ? »

Sursaut de ta part, tu n'avais pas entendu qu'on se dirigeait vers toi. Tu n'avais pas reconnu le pas de ton frère. Pour une fois, tu n'as pas envie de le voir, parce qu'il te connait trop, parce qu'il va comprendre que tu souffres. Tu ne veux pas lui imposer cela, tu veux juste qu'il garde son comportement habituel. Pas qu'il vire vers une protection dont tu n'as pas besoin. Tu fermes les yeux et laisses ton dos s'appuyer sur le banc. L'odeur marine te berce un peu, mais tu n'oublies pas la vraie présence qui calme ta colère. Pour ne pas qu'il ressente ce tumulte de sentiments, ce bazar complet qu'est devenu son âme.

« Bonsoir Licha. »

Ton froid, pas glacial, mais peu invitant. Ton trahissant le malaise du jumeau. Il n'avait aucune envie de se confier à lui, pourtant, il savait bien que son frère était son seul confident. Pourtant, il n'arrivait pas à trouver la force de mettre son ressenti en paroles... Parce qu'il craignait de mal réagir, lui, le Prince de Glace. Mais il savait parfaitement que s'il commençait à en parler devant son calice, il allait certainement le tuer avant qu'il n'ait eu le temps de dire le moindre mot. Situation complexe, à laquelle il devait forcément y avoir une solution. Mais il n'en trouvait aucune... jusqu'à maintenant, il n'avait jamais eu à gérer un Calice aussi stupide. Rien que pour ça, il avait envie de le baffer... Idiot sans réflexion, pensait-il donc que le vampire ne s'en rendrait jamais compte ? Pensait-il réellement qu'il ne verrait rien, ne sentirait rien ? Idiot sans réflexion...

Rouvrant ses paupières, le Vampire posa son regard sur le ciel, s'assombrissant de minutes en minutes. La nuit tombait, envahissant le ciel, effaçant le soleil. Seul la lune serait présente, compagne d'éternité... Comme le soleil, comme certains de ses compagnons vampires. Pourquoi restaient-ils dans ce monde qui évoluait constamment ? Qu'avait-il fait pour ne jamais pouvoir se reposer entièrement, fermer les yeux pour toujours... C'était étrange, il n'avait jamais eu ces pensées... jusqu'à maintenant. Est-ce sa douleur qui le faisait penser ainsi ou tous vampires ayant vu suffisamment le monde changer finissait par se poser la question ?

« Licha, pourquoi vit-on ? »

Sans détourner son regard du ciel, pour ne pas voir l'air interrogatif de son frère, pour ne pas voir son inquiétude, Alésia restait silencieux, attendant une réponse... Pourquoi vivre, quand la vie n'a aucun goût, aucune saveur ? Pourquoi vivre quand les mortels auxquels il se liait mourrait forcément, quand lui restait ici... Ce serait la même chose avec son Calice. Il finirait par s'éteindre, le laissant seul, encore une fois... Devait-il être vouer à rester ainsi, seul pour l'éternité ? Bien sur, il y avait son frère, mais s'il devait se lier uniquement à des immortels, la vie serait d'une lassitude... Il aimait bien cette vivacité qu'avaient les Humains, cette façon de vivre parfois aux mépris du danger. Pour eux, Immortels, les dangers semblaient si différents...

« Pour pourrir le monde... »

Etrange réponse, mais c'était son frère... Il ne répondait pas toujours des choses matures et compréhensibles pour tous. En quoi leur existence pourrissait ce monde ? Cela, il ne le comprenait pas, ne voyait pas en quoi leur existence pourrissait le monde, ni même pourquoi ils devaient pourrir le monde. Son frère exaspérait certes leur père, mais devait-il considérer cela comme une telle action? Il n'y croyait pas, il ne pensait pas. Mais partir dans un débat sur le pourquoi du comment, cela ne l'attirait pas. Il n'en ressentait pas l'envie, il avait juste envie de mettre les points sur les i avec son Calice. Mais il craignait trop de s'énerver contre lui... Mais le laisser seul trop longtemps le ferait souffrir à cause du lien qui les unissait. Et il n'était pas aussi sadique pour le faire... Arriverait-il juste à passer outre sa colère ?

Se relevant d'un mouvement souple et rapide, le Vampire posa son regard sur son jumeau. Lui adressant un sourire doux, il déposa un rapide baiser sur sa joue. Même s'il n'avait aucune envie de faire face à son Calice, il n'avait aucune envie de le faire souffrir en s'absentant plus de 24 heures d'affilés. Il l'avait fait à son premier Calice sans avoir idée des conséquences, après, il avait toujours été très à cheval sur la durée.

« Excuse-moi, je dois aller voir Jehan. »

S'écartant de quelques mètres de son frère, le Vampire ne put retenir un gémissement de douleur, tout en posant genoux à terre. Il avait mal, l'impression de brûler. Son aura paraissait devenir de toutes les couleurs, changeante, remuante, aussi instable qu'à la création du lien avec son Calice. Pourquoi sifflait-on dans sa tête, murmure sombre, murmure de mauvais augure ? Il sentit à peine son frère s'approcher pour l'aider. Non, il souffrait, parce qu'on blessait son Calice... C'était sa faute... Il aurait du aller le voir... Se relevant d'un geste rapide, Alésia s'écarta de son frère, voulant juste retrouver son calice. Car c'était lui qui était en danger, qu'importe sa souffrance, il devait retrouver Jehan. Il n'avait aucune envie de le savoir souffrant, malgré la colère de la journée. Il devait trouver son humain, son fragile humain. Sans un regard pour son jumeau, le vampire s'éloigna rapidement, à la recherche de son Calice. Il devait le retrouver, rapidement, avant qu'on le blesse, avant qu'il lui arrive quoique ce soit.

Une ruelle, celle-là même où il avait aperçu Jehan avec quelqu'un d'autre. Celle où tout avait commencé, ou tout finissait. Sans un regard pour celui qui avait osé s'en prendre à son calice, sans un regard pour cette mare de sang éclaté contre un mur, qui n'avait pas calmé le Vampire pour autant. Non, son regard était posé sur son fragile humain. Pauvre chose perdue dans ce monde de cruauté. S'approchant lentement de son calice, le Vampire murmura le prénom de son calice avant de le saisir avec douceur. Murmures de promesse, promesses qu'on ne lui ferait plus mal, qu'il le protégerait encore mieux. Sensations qu'il avait échoué, qu'il n'avait pas su le protéger correctement. Sentiments d'échecs, sentiments douloureux.


Le regard azuré d'Alésia s'ouvrit sur la froide nuit. Cela faisait longtemps... Si longtemps... Depuis combien de temps n'avait-il pas rêvé de ce jour fatidique, prémisse d'une fin tragique ? Jehan en était ressorti complètement chamboulé, craintif et déprimé. Et lui, avait essayé de faire de son mieux pour le voir sourire à nouveau, mais il n'avait pas réussi. Il veillait constamment à ce que personne ne s'approche de son Calice, seul son frère pouvait l'approcher sans encourir le moindre danger. Les deux rongés par la culpabilité, ils n'avaient pas su rassurer l'autre... Si pour lui il était fautif de ne pas avoir su protéger son Calice, ce dernier se sentait responsable des évènements passés. Sentiments qui ne disparaissaient pas, restaient constamment présent dans sa tête. Crainte d'avoir déçu le vampire, de le voir le haïr pour ses actions... Il avait choisi la mort comme refuge, là où le vampire ne le rejoindrait pas.

Kieran lâcha un soupir tout en passant une main sur son visage. Il n'avait jamais réussi à totalement oublié cette histoire. C'était pour ça qu'il refusait de reprendre un calice. Il craignait trop d'être blessé à nouveau, il craignait trop de le perdre, sans pouvoir le sauver. Il avait échouer une fois, il ne voulait jamais échouer à nouveau. Il avait promis de ne jamais reprendre de calice, sur la tombe de son dernier. Jehan devait être le dernier qu'il enterrait. Plus jamais... Plus jamais il n'enterrerait un humain qu'il avait affectionné.





« Surface splendide, Intérieur vide...


Trille du Diable
Reconnais-tu cet air ? Entends-tu sa subtile mélopée, ces notes qui volent, te plongeant dans un monde que le musicien crée lorsque les ensembles s'envolent. Ces accords qui te bercent, te faisant oublier la réalité. Pourtant, le violoniste sait parfaitement que cet air est maudit. Rêve étrange du compositeur, air qui lui confère un pouvoir étrange. Il évite de jouer ces accords complexes et trop dur pour la plupart des humains. Il sait sinon qu'il ne peut faire la moindre erreur sur le morceau, à croire qu'il a une âme. Murmure qui lui susurre les notes, les accords, interrompre l'artiste en plein jeu est dangereux, un contre-coup physique qui le fatigue, l’épuise plus que la normale. Journées suivantes passées entre des notes de musique sonnant à ses oreilles et une fatigue qui ne cherche qu'à le plonger dans le monde onirique...


Sculpteur de glace
Vois-tu cet écran de glace, ce masque qui protège ? Ou ne vois-tu qu'une fleur de glace, immobile dans sa froideur ? Perçois-tu cette glace qui s’immisce, protégeant, défendant et attaquant quand on ose s'en prendre aux siens ? Si certains manient les éléments dans leur ensemble, nul n'a jamais vu Kieran utiliser de l'eau sous sa forme liquide. Non, il l'emprisonne sous une glace, dure, froide, résistante... Pellicule de Glace qu'il manipule selon ses besoins, ses envies... Percevez-vous cette froideur qui habite le Sculpteur ? Peau aussi glacée qu'un glaçon, contact désagréable pour les autres, mais aussi pour lui. Sensation d'étouffement s'il fait trop chaud pour lui, sensation qu'il fond quand la chaleur extérieure est trop élevée.


Divin Orateur
Entends-tu ces mots qui résonnent à tes oreilles, cette demande qu'en temps normal, tu aurais refusé, mais là, elle te charme, elle te plait. Poupée à la volonté qu'on manipule, le perçois-tu ou ne te rends-tu pas compte qu'on a jouer avec les mots pour te charmer, te convaincre ? Tu es pris dans la toile des mots que prononce le Vampire, tu es prisonnier, tout autant qu'il l'est. Car rien ne prouve que tu obéiras, car rien ne prouve que ta volonté ne sera pas assez forte pour t'extraire de ce piège... De même qu'il se rend compte que plus il s'en sert, plus son effet perdure, sans qu'il ne veuille pourtant s'en servir... Finira-t-il comme une araignée piégeant toutes les âmes avec sa toile ? Finira-t-il par ne parler que pour charmer ses interlocuteurs ?


Suppression des sens
Ni bruit, ni vision... Rien, rien n'est perceptible à tes yeux, juste une noirceur complète. Tu n'as pas compris ce qui s'est passé, mais tu es piégé dans la noirceur. Tes sens sont atrophiés, tu es perdu sans eux, comment te repérer, comment avancer ? Pourtant, nul autre que toi ne perçoit cette sphère d'obscurité. Pour tout le monde, tu reste visible, juste étrange... Comme si vous étiez dans deux mondes distincts, sans communication. Le Vampire n'use presque jamais de ce pouvoir, le contre-coup le met dans un état de faiblesse trop prononcé. Car si tu perds tes sens pour quelques minutes, lui n'en perdra qu'un, mais pour quelques heures... Faut-il rajouter que la durée va en augmentant avec son utilisation ?


Manipulation sanguine
Prince à l'allure glaciale, te rends tu compte de cette infime blessure sur sa peau ? De ces deux pauvres gouttes carmines qui tombent sur le sol ? Oh, non, tu n'as rien perçu, tu n'as rien vu venir. Tu n'as pas compris pourquoi ton sang s'agite, te brûle, comme si tu venais de te blesser gravement. Pourtant, tu n'avais qu'une coupure sur la main. Tu n'as pas vu ces gouttelettes qui sont venus contaminer ton sang, aggravant ta blessure. Tu te fais avoir, le regard sombre qui se pose sur toi te laisse savoir que c'est ta fin... Tu as jouer avec le feu, tu as perdu... Ton adversaire a faim... Faim qui ne se calmera pas aussi rapidement que les autres... Et tant qu'il ne l'a pas calmé, il est un danger pour les autres... Perdra-t-il un jour le contrôle, sans chemin de retour ?





« Et En Réalité...


♣ Prénom : Lothy
♣ Âge : 22
♣ Mot de Passe : K.A.A.
♣ Où as-tu découvert ce forum ? Par Michou qui a pas cessé de m'en parler...
♣ Qui se trouve sur ton avatar ? Image de Feimo
♣ Avis, conseil à donner ?
♣ Autres ? R.A.S


Dernière édition par Kieran A. Andrews le Dim 9 Oct - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kellian C. Andrews
|| Admin ... Wanna dead DUC CAIN
avatar

Messages : 216

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Sam 25 Sep - 19:40

Bienvenue sur le forum~

Michou t'as harcelé 8D ? Eh bien je la remercie alors =D Parce que c'est une très belle fiche que voilà ! En plus pour le frère jumeau de Ketsia *Q*

Bref~ Je valide ta fiche, et te souhaite un bon jeu.

Je ne soulignerais qu'une chose, que Kieran ne soit pas trop froid. Il n'est pas désagréable, juste inaccessible ~

Sur ce ! Bon jeu parmi nous !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran A. Andrews

avatar

Messages : 60

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Sam 25 Sep - 19:48

Merci

Ravi que la fiche plaise, ne t'inquiètes pas pour Mister Glace =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ferenc Nádasdy Báthory

avatar

Messages : 37

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Dim 26 Sep - 13:59

Haaaaaaaan bienvenuuuuuuue!! Choueeeeeette une âme connuuuuuuuuuuuuuuuuue!! (enfin a part toi mon chou à la crème <3)

Ta fiche est trop .... hmm j'peux faire "Waaaaaaaaahouuuuu" comme les crêpes avec la girafe? *_* Non? é_è En tout cas troooooooooop trooooop belle ta fiche *o*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kieran A. Andrews

avatar

Messages : 60

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Dim 26 Sep - 14:17

Respire Fenfen, respire :p

Merchi pour le commentaire ^.^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jules & Lucas Olsen
T.w.i.n.s Nut You
avatar

Messages : 364

MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   Dim 26 Sep - 14:41

**

*rien de plus constructif à ajouter*

Welcome ^^-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://rpg-utopia.crazyfruits.net/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kieran Alésia Andrews, Prince de Glace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Socle de glace
» Le Feu et la Glace réunies... [PV Goupixa]
» MOIS DE GLACE
» Une nouvelle amitiée [.Nuage de Glace -Feuille de miel]
» Cherche joueur de hockey sa glace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Requiem For A Dream :: • The Start :: ► Etats . Civil &’ Vampirique . . . » :: « Tests Validés ~ Vampires ...-
Sauter vers: